SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Enquêtes
Innovation & Technologie

Biométrie : les passeports électroniques débarquent en France

Obligatoire pour se rendre aux Etats-Unis, le passeport biométrique est désormais disponible en France. Un projet de carte d'identité biométrique est également à l'étude. Certaines associations dénoncent une atteinte aux libertés individuelles…

Le passeport biométrique : c’est parti

Les nouveaux passeports biométriques L'Imprimerie nationale présentait le 12 avril 2006 les premiers passeports biométriques français, obligatoires pour se rendre au Etats-Unis. © AFP

Le passeport biométrique, exigé par les Etats-Unis depuis octobre 2005, est désormais disponible en France. Avec quelques mois de retard, l'Imprimerie nationale vient en effet de délivrer les premiers documents munis d'une puce électronique qui doit contenir au moins deux informations biométriques : les empreintes digitales et une image du visage numérisée.

L'objectif de ces nouveaux passeports est clair : lutter contre le terrorisme et l'immigration clandestine.

Entre 15 et 20 caractéristiques... ... sont utilisées dans l'empreinte digitale pour la reconnaissance de personnes. Les dessins formés par les crêtes et les sillons de l'épiderme des doigts sont propres à chaque individu. Seules une quinzaine de caractéristiques principales, appelées les “minuties“ (telles que les bifurcations de crêtes et les lignes qui disparaissent) sont utilisées pour l'identification de l'individu. © Science Actualités (CSI) 2005, avec Biométrie online

La décision des Etats-Unis d'imposer ces documents aux pays exemptés de visa fait suite aux attentats du 11 septembre 2001. 27 pays* sont concernés. Pour l'heure, seuls quelques pays sont parvenus à délivrer ces passeports électroniques à leurs ressortissants.

Toutefois, les attentats de l'été 2005 semblent avoir donné un coup d'accélérateur aux contrôles électroniques des titres d'identité de voyage. Les pays européens ont d'ailleurs annoncé leur volonté de s'aligner sur la position des Américains et d'imposer un visa biométrique aux ressortissants étrangers. En France, le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, a ainsi déclaré vouloir « généraliser le système de visas biométriques à tous les consulats pour 2007 ».

* Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grande Bretagne, Irlande, Islande, Italie, Japon, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Nouvelle Zélande, Norvège, Pays Bas, Portugal, San Marin, Singapour, Slovénie, Suède et Suisse.

La biométrie à l'aéroport Charles-de-Gaulle

L'expérimentation Pegase à l'aéroport Charles-de-Gaulle. © Sagem/Air France

Depuis le 1er juin 2005, un système de contrôle biométrique est testé au terminal F2 de l'aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy. Son objectif : « améliorer le confort et la sécurité des voyageurs », explique Air France.

Ce système, baptisé PEGASE (Programme d´Expérimentation d´une Gestion Automatisée et SEcurisée), est basé sur la reconnaissance des empreintes digitales des passagers. Les personnes volontaires pour tester ce dispositif doivent, dans un premier temps, enregistrer leurs empreintes digitales auprès de la police aux frontières. Une carte leur est ensuite attribuée. Elle leur permet d'accéder à un sas, à l'intérieur duquel il leur suffit d'apposer l'index sur un lecteur biométrique pour accéder directement à la zone d'embarquement.

L'expérimentation doit prendre fin en mai 2006. Toutes les données contenues dans la carte et stockées par la police aux frontières seront alors détruites.

Bientôt une carte d’identité électronique ?

Retour en haut