SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Biologie & Santé Innovation & Technologie

Bras artificiel : une prothèse suédoise prometteuse

Amputé du bras il y a plusieurs années, un Suédois expérimente avec succès une nouvelle prothèse depuis un an.

Une équipe de l’université de Göteborg a conçu une nouvelle prothèse de bras. Un patient suédois l’utilise depuis un an avec succès, à raison de 16 à 18 heures par jour.  Ce délai n’est pas anodin car jusqu’ici, les prototypes de ce type, qui utilisent des électrodes implantées dans la chair des patients, peinaient à faire leurs preuves sur la durée : les performances s’étiolent parfois avec le temps et le dispositif peut être mal supporté, notamment en raison des risques d'infections. 

La prothèse « suédoise » est fixée au bras par une tige en métal qui se prolonge à l’intérieur même de l’humérus du patient. Des électrodes placées sur les muscles et certains nerfs sont reliées à cette tige. En contractant ses muscles, l’homme commande les mouvements de la prothèse et obtient en retour des sensations sur les gestes qu’il effectue.© M Ortiz-Catalan et al.

Comparée à des prothèses dont la stimulation est commandée par des électrodes posées sur la peau, celle-ci offre une plus grande amplitude de mouvement, un meilleur contrôle et une précision de gestes accrue. Comme le montre la vidéo ci-dessous, elle permet de saisir un œuf sans l’écraser, de lever le bras pour s’emparer d’une carafe placée en hauteur ou d'attraper un objet au vol. Et l’usage d’équipements électriques qui pourraient être incompatibles avec le système ne crée pas d’interférence.

Cette vidéo montre les performances comparées de la nouvelle prothèse (implantation interne d’électrodes) avec un dispositif classique (implantation externe reconnaissable sur la vidéo par le bandeau noir placé sur le bras du patient).

Pour l’instant, cette prothèse reste un prototype unique. Selon ses concepteurs, elle pourrait être encore améliorée en augmentant le nombre d’électrodes implantées dans l’organisme.

Retour en haut