SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Nature & Environnement

Cachemire : séisme dans une zone à haut risque

Un tremblement de terre de magnitude 7,6 sur l'échelle de Richter a secoué les zones pakistanaises et indiennes de la région du Cachemire le samedi 8 octobre. Selon les estimations officielles, le nombre de morts s'élèverait à 73 000.

Des villages entiers ensevelis

70 % des maisons sont détruites dans la zone pakistanaise du Cachemire © AFP

Samedi 8 octobre, à 8h50, un séisme de magnitude 7,6 sur l'échelle de Richter a frappé le Pakistan et l'Inde. Son épicentre était situé à 100 km au nord de la capitale Islamabad. Bilan : plus de 73 000 morts (dont 1400 en Inde) et 75 000 bléssés. Une grande partie de ces victimes sont des écoliers, à l'école au moment du drame.

Un mois après le tremblement de terre, plus de trois millions de personnes sont encore sans abri, dont 200 000 dans les zones montagneuses, toujours hors de portée. Alors que l'hiver se fait déjà sentir, les Nations Unies lance un nouvel appel d'urgence : sur les 550 millions de dollars demandés, 133 millions ont été promis mais seulement 80 millions ont été versés... 

Une des zones les plus sismiques au monde

La région himalayenne est une des régions les plus sismiques du monde. Elle est en effet située entre deux plaques tectoniques : la plaque indienne au sud et la plaque eurasienne au nord. Or la plaque indienne glisse sous la plaque eurasienne à la vitesse d'environ 4 centimètres par an. Un mouvement en cours depuis des millions d'années, responsable notamment de la formation de la chaîne himalayenne.

Le Pakistan a déjà connu plus d'une centaine de séismes de magnitude supérieure à 7 en l'espace de cent ans, mais celui-ci serait toutefois le plus violent de l'histoire du pays.

Retour en haut