SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Archéologie & Paléontologie

Des particules cosmiques pour explorer les pyramides

Le CEA vient de rejoindre la mission ScanPyramids, un projet visant à sonder l’intérieur des grands monuments funéraires égyptiens de la 4e dynastie grâce à des technologies non destructives.

Deux des pyramides de Gizeh, Kheops et Khéphren, vont être scannées. La pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge à Dahchour sont également concernées. © Ricardo Liberato - Wikipedia Commons

Expert dans le domaine des muons – des particules issues du rayonnement cosmique capables de traverser de grandes épaisseurs de roches –, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives a souhaité rejoindre l’équipe internationale de scientifiques réunie à l'initiative du ministère égyptien des Antiquités, de la faculté des ingénieurs du Caire et de l’Institut français HIP (Heritage Innovation Preservation). L’organisme français va notamment fournir aux chercheurs de ScanPyramids des détecteurs capables de discerner les zones de vide et les zones plus denses grâce à l’analyse du comportement des muons, des particules provenant des hautes couches de l’atmosphère terrestre. Tout l’art de la mesure consiste à réaliser des détecteurs extrêmement sensibles, puis à accumuler suffisamment de données pendant plusieurs jours ou plusieurs mois pour affiner les mesures. Trois détecteurs sont en cours d’assemblage et de test. Ils devraient être en place à l’extérieur des pyramides à la fin du mois d’avril 2016.

ScanPyramids Q1 2016 Video Report (Muons Techniques) from HIP Institute on Vimeo.

Source : CEA

Retour en haut