SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Espace & Astronomie

La sonde Near (Near Earth Asteroïd Rendez-vous)

Near est la première sonde à s'être posée sur un astéroïde. Le récit en images...

Une sonde de 800 Kg © Nasa/JHUAPL

Le programme Near (Near Earth Asteroïd Rendez-vous) est un programme de la Nasa et du Laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins (JHUAPL). La Nasa a rebaptisé la sonde Near-Shoemaker en hommage à Gene Shoemaker, spécialiste des comètes et des astéroïdes. La sonde pesait au décollage 800 kg, elle a été lancée le 17 février 1996 de Cap Canaveral (Floride).

Mathilde

La rencontre avec l’astéroïde Mathilde ( juin 97 ) © Nasa/JHUAPL

La sonde Near-Shoemaker a rencontré l’astéroïde Mathilde (juin 97) avant de se diriger vers Eros, l’objectif de sa mission.

Near s'éloigne

La Terre et la Lune, photographiée par Near © Nasa

Les pôles sud de la Terre et de la Lune vus par la sonde qui s’éloigne (23 janvier 1998).

Eros en vue

La première vue d’Eros © Nasa/JHUAPL

La première vue d’Eros, à 4 millions de kilomètres de l’astéroïde le 5 novembre 1998. Le rendez-vous manqué avec Eros reporte l’étude de l’astéroïde d’un an.

Vue de l’astéroïde Eros, le 12 février 2000

Eros, le 12 février 2000 © Nasa

Un passage en rase motte

Near, le 25 janvier 2001 © Nasa

Le 25 janvier 2001, lors de l’un de ses passages à basse altitude, la sonde Near s’est approchée à moins de 9 km de la surface. La scène vue sur l’image représente 300 mètres sur l’astéroïde. On peut y voir des détails de moins de 2 mètres. À cette échelle n’apparaissent plus les cratères mais des rochers dont certains sont assez importants, ils font plusieurs dizaines de mètres de diamètre. En haut à gauche, on peut voir une surface assez lisse avec une plus faible proportion de cailloux et de rochers, qui contraste avec une surface plus accidentée, en bas à droite.

Near se pose

Near, le 12 février 2001 © Nasa

Les images de la descente vers la surface d’Eros le 12 février 2001. 1500 m, 700 m, 250 m, 120 m… La dernière image de la séquence, à 120 mètres d’altitude, représente une surface de 12 mètres de large. Le bas de l’image correspond à l’arrêt de la transmission au moment de l’atterrissage.

Retour en haut