SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Biologie & Santé

Le virus Zika progresse en Guyane et dans les Antilles

Le virus pourrait également toucher la France métropolitaine colonisée aussi par le moustique tigre.

Situation américaine en février 2016. En rouge, plus d’un million de cas confirmés. En orange, moins d’un million de cas confirmés. Depuis l’émergence du virus Zika au Brésil, 23 pays et territoires sur les 55 du continent américain, ont enregistré des cas autochtones de Zika entre 2015 et 2016 (source : OMS).© BaptisteGrandGrand/ Wikipedia

Le virus Zika émerge aujourd’hui sur la plupart des continents dans le sillage des moustiques du genre Aedes et particulièrement du moustique tigre. Révélé par une épidémie en Micronésie en 2007, il sévit fin 2013 en Polynésie avec 55 000 personnes infectées. Actuellement, il progresse en Amérique du Sud et Centrale. Une épidémie est en cours au Brésil depuis mai 2015 et des cas d’infections sont signalés depuis quelques semaines en Guyane (45 cas) mais aussi en Guadeloupe et en Martinique (102 cas). Le virus pourrait toucher la France métropolitaine colonisée aussi par le moustique tigre. Comme ses congénères, il est aussi vecteur de la dengue et du chikungunya.

Le virus Zika n’est pas un inconnu. Il est surveillé depuis de nombreuses années dans son biotope d’origine, les forêts africaines. Les mécanismes précis d’infection et de propagation du virus chez l’homme n’ont pu être mis en évidence que très récemment, en juin 2015. Pour l’heure, il n’existe que des traitements symptomatiques de la maladie (fièvre, éruptions cutanées, etc.). La guérison intervient au bout de quelques jours dans la majorité des cas. Mais, l’infection n’est pas à prendre à la légère, car des complications neurologiques graves chez l’adulte (syndrome de Guillain-Barré) ont été observées ainsi que des microcéphalies et anomalies fœtales chez les nouveau-nés des mères enceintes infectées.

Source : IRD, 25 janvier 2016

Retour en haut