SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Maths, Physique & Chimie

Radioactivité planétaire

Une nouvelle carte de la répartition des antineutrinos nous aide à connaître un peu mieux notre planète.

On dit parfois que l’intérieur de la Terre est moins bien connu que la surface de Mars ou celle de Pluton. Mais la situation est en train de changer : une nouvelle carte de la répartition des antineutrinos nous aide en effet à connaître un peu mieux notre planète. Ces particules subatomiques, les plus petites de toutes, sont émises chaque fois qu’une désintégration radioactive a lieu. Cette carte mondiale reflète donc la radioactivité naturelle de la planète, mais aussi celle des réacteurs nucléaires.

Nouvelle carte de la répartition des antineutrinos dans le monde.© S. M. Usman et al.

Publiée dans Nature Scientific Reports en septembre 2015, elle a été créée en utilisant les signaux d'antineutrinos capturés dans deux détecteurs, en Italie et au Japon. Les continents, dotés d’une croûte épaisse, émettent bien plus d’antineutrinos que les océans qui ont une très mince croûte. Ainsi les grandes chaînes de montagnes, comme l’Himalaya, montrent une grande activité. Les points très foncés – concentrés en France, en Russie, en Amérique du Nord et au Japon – correspondent aux réacteurs nucléaires, dont les chercheurs ont calculé qu'ils contribuaient pour moins de 1 % au flux d'antineutrinos. À terme, ce type de cartographie pourrait permettre  de surveiller la construction de nouvelles centrales.

Retour en haut