SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Brèves
Archéologie & Paléontologie

Une carcasse de mammouth revisite l’histoire arctique

Tué de la main de l’homme, il montrerait que les êtres humains étaient présents dans la région plus tôt que prévu.

Il y a 45 000 ans, la Sibérie est parcourue par des troupeaux de mammouths qui mènent une vie paisible car l’homme, leur principal prédateur, n’est censé arriver en Arctique que 10 000 ans plus tard. Une découverte faite par des archéologues russes, publiée dans Science, vient pourtant chambouler cette histoire : un fossile de mammouth, découvert en 2012 au nord de la Sibérie, porte des traces de blessures faites par des outils tranchants, sur ses os et ses défenses. Ce mammouth n’est donc pas mort de sa belle mort mais de la main de l’homme. Or la datation au carbone 14 prouve que l’attaque a eu lieu il y a 45 000 ans. La présence de l’homme dans la région serait donc bien plus ancienne que ce que l’on pensait. Les chercheurs russes vont même jusqu’à imaginer que ces hommes pourraient avoir traversé la mer de Behring pour conquérir l’Amérique, via l’Alaska, bien plus tôt que prévu. Le scénario actuel fait remonter cette conquête à 20 000 ans. Celle-ci pourrait donc être plus ancienne.

Retour en haut