SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Archéologie & Paléontologie Homme & Société

Une expansion démographique précoce

Le développement de l’agriculture ne serait pas antérieur aux grandes expansions humaines, comme on le croyait, mais postérieur. C'est ce que confirme une étude génétique française de grande ampleur qui vient d'être publiée.

Campement d'éleveurs nomades en Asie centrale © Philippe Mennecier

Est-ce le point final au débat entre archéologues, paléoanthropologues et généticiens des populations ? Alors que les premiers considèrent le développement agricole comme le point de départ des grandes expansions démographiques humaines, une étude génétique, réalisée par des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle, du CNRS et de l’institut Pasteur, et parue le 11 octobre dans la revue Molecular Biology and Evolution, remet en question cette théorie. 

Des analyses systématiques des données génétiques recueillies auprès de populations contemporaines d’agriculteurs, d’éleveurs et de chasseurs cueilleurs en Afrique et en Eurasie, et combinées à d’autres données déjà publiées, ont permis de dater les phénomènes d'expansion démographique, c'est-à-dire l'augmentation de la taille des populations étudiées. Les chercheurs ont remarqué qu'elle était caractéristique des populations sédentarisées.

Retour en haut