SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

Actualités
Innovation & Technologie

Une mousse qui dure ou qui s’effondre à volonté

Quel point commun entre un savon, une bière et un matelas ? La mousse ! Une structure physico-chimique dont les applications sont si nombreuses que les industriels s'y intéressent de près.

Faire durer une mousse de savon pendant plusieurs mois, c’est l'exploit réalisé par des chercheurs français du CNRS, du CEA et de l’Inra. Leur mousse est capable de rester stable très lontemps jusqu’à des températures avoisinant les 60°C. Au-delà de 60°C, la mousse s'effondre !

Entre 20 et 60°C, l'acide gras se disperse dans l'eau sous forme de tubes de quelques microns. Au-delà de 60°C, ces tubes fusionnent sous la forme d'assemblages sphériques mille fois plus petits provoquant l'effondrement de la mousse. © Inra, UR1268 BIA

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs sont partis d'une molécule tensioactive issue de l’huile de ricin et lui ont ajouté un sel. Entre 20° et 60°C, ce sel confère aux molécules une structure tubulaire particulièrement rigide. Au-delà, cette structure se modifie et la mousse retombe. Pour autant, cette action est réversible car, en abaissant de nouveau la température, la mousse se reconstitue, à condition toutefois d'y insuffler de l'air.

En quinze minutes à peine, la mousse retombe lorsque la température dépasse 60°C. © Inra, UR1268 BIA

L’élaboration d'une mousse aussi stable avec une molécule tensioactive d'origine naturelle est une première qui ouvre des perspectives intéressantes car les mousses ont de nombreuses applications industrielles. Pourquoi ne pas imaginer des détergents ou des shampoings dont on pourrait contrôler la quantité de mousse par simple effet de la température et ainsi en faciliter le rinçage ? Nul doute que les industriels sauront lui trouver de multiples applications...

Retour en haut