SCIENCE ACTUALITÉS.fr

Le magazine qui se visite aussi à la Cité des Sciences

En bref

Yokohama city has now at its disposal the fastest super calculator in the world. Drawing its power from 5,120 processors, the Nec Earth Simulator is capable of performing up to 35,600 milliards of operations per second (35.6 teraflops), leaving far behind the American calculator ASCI White, previous holder of the record, with “only” 7 teraflops. Aim of this new machine: to simulate the environment of the planet and predict long-term phenomena such as global warming.

En savoir plus

According to microbiologists from the maternity hospital of Adelaide, sudden infant death syndrome(SIDS) could be of bacterial origin. Researchers have detected, in the blood of 94 SIDS baby victims, a toxin –curlin– produced by an intestinal bacteria. This molecule has not been found in healthy infants nor in those who died from other causes. If this link is confirmed, a vaccine could be envisaged.

En savoir plus

Sur l"île de Svalbard, une Arche de Noé verte vient d"être inaugurée sous la glace. Censée protéger la diversité végétale des guerres, catastrophes naturelles ou liées à l"incurie des hommes..., elle est constituée de 4,5 millions d"échantillons de semences enfermés dans trois chambres froides de 27 mètres sur 10. Malgré les bonnes intentions qui l"ont motivé, ce mode de conservation “ex situ“ ne fait pas l"unanimité chez les défenseurs de la biodiversité.

En savoir plus

Des petits robots déguisés en cafards ont été capables d"amener une colonie de cafards dans un endroit inhabituel et inapproprié, ce qui n"a jamais été observé en l"absence de robots. Grâce au processus de décision collective, qui existe pour un grand nombre de colonies animales, quelques robots programmés peuvent influencer le comportement social, ici pour choisir l"abri.

En savoir plus

L"épaisse “patine“ des objets rituels des Dogons et des Bamana du Mali contient du sang et des protéines. Tel est le verdict des techniques d"imagerie chimique à haute résolution auxquelles ont été soumis plusieurs objets du musée du Quai Branly. Les ethnologues savaient que cette patine était constituée de sang d"animaux sacrifiés et de bouillie de mil chez les Dogons. Mais jusqu"à présent aucune étude scientifique n"avait analysé la composition de cette patine.

En savoir plus

Une étude menée pendant cinq ans, par une équipe du laboratoire Instabilité génomique et Hémophaties humaines du Centre d’immunologie de Marseille Luminy sur 144 agriculteurs exposés aux pesticides, prouve pour la première fois un lien de causalité entre l’exposition aux pesticides et l’origine de certains cancers du sang. Ces agriculteurs développent en effet dans leur génome 100 à 1000 fois plus de cellules anormales pouvant parfois se transformer en lymphome folliculaire.

En savoir plus

Selon une nouvelle étude, les Homo floresiensis qui auraient vécu sur l"île de Flores en Indonésie il y a encore 18.000 ans, auraient été victimes du phénomène de “nanisme insulaire“ : des réserves de nourriture restreintes favorisant les individus de petite taille. Il ne s"agirait donc pas d"individus malades ayant des problèmes de croissance comme cela avait été suggéré par certains chercheurs.

En savoir plus

25 laboratoires européens, dont deux équipes de chercheurs français dirigées par Philippe Avner et Geneviève Almouzni, participeront à la création du réseau d’excellence Epigénome. Ce consortium de chercheurs étudiera les modifications épigénétiques, c’est-à-dire les modifications qui ne touchent pas aux gènes mais qui affectent néanmoins l’information transmise de manière héréditaire. On sait qu’elles peuvent jouer un rôle dans l’apparition de certaines maladies comme le cancer.

En savoir plus

Après treize années d’études sur le terrain, des botanistes espagnols ont découvert comment et pourquoi le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus), une espèce d’orchidée menacée d’extinction partout en Europe, prospère sur le versant sud des Pyrénées. Bien que située à la limite de son ère de répartition – elle est originaire d’Europe centrale –, elle y rencontre des conditions de vie idéale, grâce à la reforestation des pentes suite à l’abandon de l’agriculture et de l’estive pastorale.

En savoir plus
Retour en haut