Tout comme l’œil capte la lumière, notre oreille interne capte notre position et nos déplacements en se calibrant sur la gravité terrestre. Outre l’équilibre, ce sens méconnu est à la base de la perception de soi. Il génère l'émotion du mouvement où s’entremêlent plaisir, peur et terreur jusqu’au vertige. Cette affectivité de l'équilibre est instinctive et essentielle à notre survie. Comment notre cerveau fabrique-t-il des émotions capables de jouer avec nos perceptions ? De la défaillance à l’équilibre, quelle est la mécanique de précision qui s’enclenche spontanément pour nous maintenir debout ?

Stéphane Besnard, médecin au CHU de CAEN, maître de conférence à l'université de Normandie, chercheur en neurosciences à Aix Marseille Université - CNRS, Laboratoire de neurosciences sensorielles et cognitives (UMR 7260) ;
Quentin Montardy
, chercheur en neurosciences au Brain Cognition and Brain Disease Institute, Académie des Sciences de Chine, Shenzhen, Chine.

 

En partenariat avec


Conférence organisée dans le cadre de la Semaine du cerveau