Longtemps les atomes furent considérés comme les plus petits éléments de la matière, mais l'exploration de leur structure a révélé l'existence de composants aux dimensions toujours plus infimes, allant du noyau jusqu'aux particules élémentaires

 

... la nature des choses perceptibles consiste en d’innombrables petites particules... Ces particules sont si petites qu'elles nous sont invisibles, et elles se présentent sous une infinité de formes et de tailles. C'est à partir de leur combinaison et de celle des éléments que naissent les corps visibles et perceptibles... / Démocrite (468-399 av. J.-C.)

 

Mais qu'est-ce donc que cette matière dont nous sommes faits, dont est fait le monde qui nous entoure, dont sont faits les objets du quotidien que nous fabriquons ? Matière vivante ou inerte, qui nous apparaît sous des aspects d'une diversité infinie, dont nous pouvons observer les différents états solides, liquides ou gazeux ainsi que les changements et les transformations au sein d'innombrables réactions chimiques se produisant dans la nature ou dans nos laboratoires.

Aujourd'hui, la physique des particules représente une des grandes avancées des sciences contemporaines. Grâce aux moyens gigantesques dont elle dispose avec ses accélérateurs et ses détecteurs de particules, elle poursuit la quête des constituants fondamentaux en sondant l'infiniment petit au coeur de la matière.

Crédits

© Bibliothèque des Sciences et de l'Industrie/universcience. Paris | Date de mise à jour : novembre 2014 | Date de création: septembre 2007 | Réalisation du dossier documentaire : Catherine Baboulène, Christine Monmarthe, Alice Pérez | Relecture / Contrôle qualité : Marie-Claude Philippe | Crédits image : © Maximilien Brice/CERN, DigitalVision