Le septième continent se situe au nord-est de l’océan Pacifique et s'est formé à partir de millions de tonnes de détritus plastiques drainés par les courants océaniques. Quels sont les dégâts générés en mer par l’utilisation inconsidérée des plastiques ?

crédits : John Lund

Les plus grandes décharges de déchets au monde sont loin de nos yeux, à des milliers de kilomètres du territoire français. On les nomme le septième continent, car ces zones polluées sont vastes comme un continent. On estime que chaque minute 80 à 120 tonnes de déchets finissent en mer ; une grande partie de ces déchets sont des matières plastiques. Alors que les débris les plus denses s’accumulent sur les fonds marins, ceux qui flottent sont entrainés par les courants, convergent et s’accumulent dans les gyres sub-tropicaux, de grands courants circulaires.*

* TER HALLE Alexandra, PEREZ Emile (2020), La pollution plastique en mer : le septième continent, Encyclopédie de l’Environnement

À voir

À écouter

Crédits : Mathieu Foulquié - AFP
Crédits : Mathieu Foulquié - AFP

À lire

Articles en ligne

  • Quand les jeunes poissons mangent du plastique au lieu du plancton / Pauline Salis, Sorbonne Université et Mathieu Reynaud, École Pratique des Hautes Études, The Conversation 2020
  • La lente fragmentation des plastiques décryptée / Fanon Julienne. Le Mans Université, The Conversation 2019
  • Ce qui se cache vraiment derrière les “continents de plastiques” de nos océans / France Inter, 2019
  • Et l’on découvrit que la Méditerranée était devenue une mer de plastiques / Maria-Louisa Pedrotti, Chercheuse en biologie marine, CNRS, The Conversation 2019

Crédits

Septembre 2020