Questions-santé 2020 - février

Gêne à la déglutition

Question

Bonjour, Je ressens depuis maintenant 1 an une gêne sur côté gauche de la gorge lors de la déglutition de façon récurrente et quasi constante. Cette gêne peut se transformer en douleur plus ou moins aiguë à certaines périodes. (ça n'a rien à voir avec une sensation de nœud dans la gorge que l'on peut avoir lorsqu'on pleure par exemple). Lors de ces "crises" je ressens un point particulièrement douloureux sur le côté gauche de la gorge, à gauche du larynx au premier tiers de la gorge. J'ai consulté un médecin ORL qui a réalisé une examen clinique et un examen de la gorge avec un laryngoscope. L'examen étant satisfaisant il m'a prescrit des anti-acides pour traiter un éventuel reflux gastro-œsophagien sur 15 jours. Ce traitement n'a rien arrangé à ma gêne. Il m'a dirigé vers un confrère qui après réalisation d'un autre examen au laryngoscope n'a rien mis en évidence. Le médecin a cependant ordonné une échographie du cou pour examiner la région. L'examen échographique a mis en évidence une petite calcification des tissus (au niveau du point douloureux que je lui ai précisé). Je reste cependant perplexe. N'ayant jamais ressenti ces douleurs auparavant et alors que la gêne se répète depuis un an, est-il possible que la seule cause soit la présence d'une petite calcification? Une IRM serait-elle appropriée pour confirmer la présence de ces calcifications et préciser leur situation? Merci pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une gêne à la déglutition. Vous avez consulté deux médecins ORL et réalisé plusieurs examens. Le dernier a révélé une petite calcification des tissus. Vous souhaitez avoir notre avis.

A titre d’information générale, nous vous proposons la définition donnée au terme « calcification » dans le Larousse :
 

Calcification
Dépôt de calcium dans les tissus.
La calcification est le plus souvent un processus normal de fixation de calcium dans le tissu osseux, contribuant de façon majeure à la solidité de ce dernier. Ainsi, elle est stimulée lors d'une fracture afin d'en accélérer la consolidation.
Parfois, la calcification, anormale, se produit dans des tissus mous. Elle est due le plus souvent à des altérations locales des tissus : lésion athéromateuse dans une artère, hématome dans un tendon ou une articulation, altération cartilagineuse liée à une chondrocalcinose articulaire, nécrose tuberculeuse dans le poumon, nécrose tumorale liée à un cancer du sein.
L'augmentation durable du taux de calcium dans le sang (hyperparathyroïdie, intoxication par la vitamine D) peut également entraîner des calcifications très diffuses.

https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/calcification/11725

En tant que documentalistes, nous ne sommes pas en mesure d’interpréter les résultats d’examens, ni de donner d’avis médical. Nous vous recommandons de revoir le médecin prescripteur de ces examens et d’échanger avec lui sur les résultats obtenus.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec le médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions