Questions-santé 2020 - avril

Manque d'hygiène et apparition du virus

Question

Bonjour. Loin de toute polémique, j'aimerais savoir si un manque d'hygiène peut favoriser l'apparition d'un nouveau virus ou la mutation à l'homme ? En d'autres termes est-ce que le foyer épidémique de Covid-19 aurait pu apparaître sur un marché français, par exemple ?


Réponse

Bonjour,  

Vous souhaitez savoir si un manque d’hygiène aurait pu faciliter la transmission du coronavirus de l’animal à l’homme.

Le réservoir du virus est certainement animal mais on a encore peu d’informations sur la façon dont le virus est passé de l’animal à l’homme comme l’indique l’Institut Pasteur :

Cause
Cette pneumonie est une maladie infectieuse causée par un virus appartenant à la famille des coronavirus, pour le moment identifié sous le nom de SARS-CoV-2. Le réservoir de virus est probablement animal. Même si le SARS-CoV-2 est très proche d’un virus détecté chez une chauve-souris, l’animal à l’origine de la transmission à l’homme n'a pas encore été identifié avec certitude. Plusieurs publications suggèrent que le pangolin, petit mammifère consommé dans le sud de la Chine, pourrait être impliqué comme hôte intermédiaire entre la chauve-souris et l’homme.

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/maladie-covid-19-nouveau-coronavirus#cause

Cependant une vétérinaire interrogée dans l’émission Allo docteurs du 6 mars 2020, Coronavirus : les animaux sauvages en cause ? évoque le soupçon qui pèse sur les animaux sauvages d’être à l’origine de l’épidémie :

Pourquoi ? Les réponses de Farah Kesri, vétérinaire.
Les animaux sauvages seraient le réservoir à partir duquel le coronavirus se serait diffusé. Les Chinois consomment beaucoup d’animaux sauvages et l’abattage d’animaux peut se faire sur le marché directement devant l’acheteur. Il y a un risque sanitaire lié au manque d’hygiène et au non-respect de la chaine d’abattage. Normalement, on sépare les animaux vivants des animaux morts, les voies d’écoulement du sang, l’éviscération, les abats la carcasse avec la viande. Tout doit se faire selon un ordre précis suivant un circuit pour éviter le risque de contamination.
À cela s’ajoute un autre risque, celui qui est lié au fait que ce soit des animaux sauvages qui hébergent des agents pathogènes inconnus. Le résultat donne un cocktail qui circule et dont la dangerosité est imprévisible... […]

https://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-infectieuses-et-tropicales/coronavirus/coronavirus-les-animaux-sauvages-en-cause_28833.html
Nous vous conseillons de visionner la vidéo beaucoup plus complète que le texte retranscrit.

En complément concernant la présence des animaux sauvages sur les marchés, voici ce que conclut Arnaud Fontanet épidémiologiste, professeur à l’Institut Pasteur et Directeur de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes dans un cours donné sur la plateforme de formation en ligne FUN-MOOC le 20 février :

En conclusion, je vais parler de l'origine de ce virus.
[…]
Quel animal peut donc avoir un virus dont le récepteur lui permettrait d'être facilement transmissible à l'homme ?
L'homologue le plus proche qu'on ait trouvé affecte le pangolin.
Vous avez ici un pangolin.

Cet animal n'est pas censé pouvoir être vendu sur les marchés chinois, la vente de pangolins est illégale.

Il est tué pour sa viande et utilisé
en médecine traditionnelle.
Si on regarde les six sites critiques de fixation au récepteur, entre l'être humain et le pangolin, on trouve des résidus parfaitement identiques.
C'est pourquoi on se dit que le pangolin pourrait soit avoir déclenché l'épidémie, soit avoir infecté un autre animal, qui aurait, lui, déclenché l'épidémie.
[…].
Pour en revenir au pangolin, la morale de l'histoire, c'est qu'il vaut mieux laisser les animaux sauvages dans leur habitat, car malheureusement, c'est une vraie tragédie pour ces animaux d'être capturés et d'être tués pour leur viande ou quoi que ce soit d'autre.
Mais ils peuvent aussi causer des infections qui, comme le SRAS ou ce nouveau coronavirus, peuvent être néfastes pour le monde.

Le message à retenir de cette vidéo, c'est de laisser les animaux sauvages en paix, ça vaudra mieux pour tout le monde.

https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:pasteur+96015+session01/about

Si vous souhaitez accéder à l’intégralité de ce cours, il vous suffit de vous inscrire gratuitement à la plateforme FUN-MOOC. Ce cours est en anglais, avec possibilité de sous-titres français.

A la lecture de ces différents articles, on comprend que le principal vecteur de virus émergents est la présence d’animaux sauvages sur les marchés qui en sont le réservoir. Le manque d’hygiène quant à lui facilitera les contaminations.

Concernant l’hygiène c’est d’ailleurs pour cela qu’elle fait partie des mesures barrières pour lutter contre la propagation du virus comme le rappelle le site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :
https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Nous espérons que ces informations répondent à votre interrogation et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Question-santé
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Réponse du 07/04/20



Retour à la liste des questions