Questions-santé 2020 - avril

Virus et bactéries

Question

Si les virus sont 20 fois plus petits que les bactéries, comment peuvent-ils manger les bactéries en phagothérapie? Les virus peuvent-ils se détruire entre eux, et si oui a-t-on essayé contre coronavirus?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez comprendre comment un virus peut infecter une bactérie par phagothérapie. Vous souhaitez également savoir si les virus peuvent se détruire entre eux et s’il serait possible d’utiliser cette faculté contre le coronavirus covid-19.

Afin de répondre à votre question, nous vous proposons tout d’abord de comprendre de manière plus globale ce que sont les virus. Ainsi, un article du site d’information médicale Allodocteurs précise :

Tout savoir sur les virus
[…] Ils se situent à la limite de la matière inerte et de la matière vivante. En effet, ils n'ont pas de métabolisme et ne peuvent pas se reproduire. Ils doivent pour cela pénétrer nos cellules, en prendre le contrôle et en détourner le métabolisme à leur profit. C'est ainsi que les virus se répliquent et disséminent dans tout notre corps.
Pour passer d'une personne à l'autre, les virus empruntent différentes voies. Certains virus utilisent la voie respiratoire, d'autres la voie digestive, transcutanée ou encore sexuelle
. Les virus peuvent infecter tous les organismes, humains, animaux, végétaux. Ils peuvent aussi infecter les bactéries. […].

ttps://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-infectieuses-et-tropicales/tout-savoir-sur-les-virus_9891.html

Dans un cours de virologie générale de l’Université Paris Descartes, il est précisé concernant les virus :

[…]1. QU'EST-CE QU'UN VIRUS ?
C’est en 1953 que André LWOFF a énoncé les trois caractères fondamentaux faisant des virus des entités originales :
1/  les virus ne contiennent qu’un seul type d’acide nucléique (ADN ou ARN) qui constitue le génome viral.
2/  les virus se reproduisent à partir de leur matériel génétique et par réplication.
3/  les virus sont doués de parasitisme intracellulaire absolu.

Sous des aspects d’unités très rudimentaires, les virus constituent une forme très élaborée de parasitisme. Ils ne peuvent se reproduire qu’au sein de cellules vivantes ; ne possédant aucun système d’énergie, ils détournent la machinerie cellulaire à leur profit pour se répliquer et assurer leur pérennité. Ils constituent en quelque sorte des structures extrêmement simples dont l’ensemble des éléments protège quelques petits bouts de code génétique ayant pour objectifs de s’infiltrer dans une cellule pour la parasiter, puis la détruire. […]

http://www.microbes-edu.org/etudiant/virus.html

On comprend ainsi que les virus, pour se reproduire, ont besoin d’une cellule vivante, mais peuvent-ils se détruire entre eux ?
Nous vous proposons de parcourir deux articles à ce sujet :

- un article de la revue Science et vie intitulé Biologie : un virus peut en tuer un autre paru en 2009 et mis à jour en 2018

[…] L'équipe de Didier Raoult avait déjà révélé en 2003 le mimivirus, un virus géant infectant des amibes. Elle vient d'en isoler une souche encore plus grande: le mamavirus. C'est dans ce dernier qu'ont été observées d'étranges particules pathogènes, baptisées Spoutnik.
Lors d'une coïnfection, le virus géant se fait "doubler" par les petits Spoutnik, qui utilisent plus rapidement que lui la machinerie cellulaire de l'amibe hôte. Le virus géant est ainsi empêché d'assurer son cycle de réplication. Résultat, il produit des virions défectueux et son potentiel infectieux est diminué de près de 70 %. […]

https://www.science-et-vie.com/archives/biologie-un-virus-peut-en-tuer-un-autre-36493

- un article de la revue Sciences et Avenir intitulé Virus contre virus publié en 2008 et qui évoque cette découverte. En voici quelques extraits :

Les virus eux-aussi peuvent être infectés…par d’autres virus. C’est la surprenante découverte faite par une équipe du CNRS.
[…] Spoutnick, c’est le nom de ce nouveau virus découvert par l’Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes. Sa particularité : il est capable d’infecter des virus « géants » comme le Mamavirus ou le Mimivirus, le plus grand virus à ADN jamais recensé, découvert par la même équipe en 2003 chez l’amibe.[…] une analyse plus complète a démontré qu’il [Spoutnick] avait toutes les caractéristiques d’un véritable virus : il est incapable de se multiplier seul dans les cellules, il doit se reproduire dans l’usine à virus de Mimivirus où il est produit parallèlement et il « rend malade » son hôte en provoquant une diminution de la multiplication du Mimivirus ainsi que des défauts de fabrication, se caractérisant par des anomalies morphologiques.
En analogie avec les bactériophages (des virus qui affectent les bactéries) les chercheurs l’ont catalogué dans une nouvelle catégorie, celle des virophages. L’analyse de son génome a révélé qu’il échange des gènes avec Mimivirus mais qu’il a aussi importé des gènes de virus d’autres domaines de la vie. Les chercheurs ont en effet découvert chez Spoutnick une composition génique toute particulière : des gènes de Mimivirus, un gène de virus d’archée et deux gènes proches de ceux des bactériophages. Cette découverte renforce l’idée que les virus géants, comme les autres organismes, ont des parasites viraux qui sont susceptibles de permettre le transfert de gènes d’un virus à un autre […]
Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants, pour se multiplier. Chaque domaine du vivant, eucaryotes, bactéries et archées, est parasité par des virus qui leur sont propres. Depuis de nombreuses années les biologistes se querellent pour savoir s’il faut ou non compter les virus parmi les êtres vivants. Ainsi, François Jacob, biologiste et Nobel de médecine en 65, dit d’eux que « placés en suspension dans un milieu de culture, ils ne peuvent ni métaboliser, ni produire ou utiliser de l’énergie, ni croître, ni se multiplier, toutes fonctions communes aux êtres vivants. » La découverte d'un virus géant qui tombe malade en étant infecté par un autre virus tend à les rapprocher du domaine du Vivant.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/virus-contre-virus_4146

Nous vous proposons de parcourir un autre article publié depuis en 2014 sur le site du CNRS et intitulé Le mystère des virus géants pour mieux comprendre ces virus géants.
https://lejournal.cnrs.fr/articles/le-mystere-des-virus-geants

Et à toutes fins utiles, nous vous proposons de parcourir notre focus sur le Coronavirus :
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante chercher-de-la-documentation selections-documentaires focus-sur-le-coronavirus>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/chercher-de-la-documentation/selections-documentaires/focus-sur-le-coronavirus/

Vous vous interrogez également sur l’infection des bactéries par les virus. Ce mécanisme est observable chez certains types de virus, les bactériophages, comme nous l’apprend cet article du site de vulgarisation scientifique Futura-Sciences :

Un bactériophage, ou phage, est un virus qui infecte des bactéries. Les phages ont été mis en évidence par le Britannique Frederick Twort en 1915 et le franco-canadien Félix d’Hérelle en 1917. […] Le terme de bactériophage, inventé par Félix d'Hérelle, provient du grec et signifie « mangeur de bactéries.
On distingue deux sortes de bactériophages :

  • les phages lytiques, comme le phage T4, qui infectent la bactérie, détournent la machinerie cellulaire pour se reproduire et détruisent la cellule en libérant des dizaines de nouveaux phages ;
  • les phages lysogènes, ou tempérés, comme le phage Lambda, qui insèrent leur ADN dans celui de la bactérie sous la forme d'un prophage, et peuvent lui conférer de nouvelles propriétés (fabrication de toxines...).[…]

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-bacteriophage-102/

Et pour mieux comprendre la phagothérapie et les mécanismes en jeu, nous vous proposons de visionner une vidéo du site Allodocteurs:

La phagothérapie consiste à utiliser les virus pour soigner des maladies. Cela peut paraître étonnant mais cette technique a été utilisée bien avant l'invention des antibiotiques et elle est aujourd'hui pratiquée dans les pays d'Europe de l'Est. La phagothérapie est considérée comme une alternative intéressante pour lutter contre les infections nosocomiales à bactéries multi-résistantes. […] D'abord, les phages choisissent leur cible, une bactérie, dans laquelle ils injectent leur ADN pour s'y multiplier, former une armée, et détruire leur hôte. C'est ce que l'on appelle la phagothérapie. Très utilisée en Europe de l'Est, la phagothérapie est tombée en désuétude en France avec l'arrivée des antibiotiques

https://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-phagotherapie-les-bacteriophages-des-virus-qui-nous-soignent-_10180.html

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé  
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/

Réponse du 23/04/20



Retour à la liste des questions