Questions-santé 2020 - juillet

Leucoarïose

Question

Bonjour, L’IRM de mon épouse, âgée de 73 ans, a révélé une leucoarïose stade 3. Combien y-a-t-il de stades ? Peut-on y remédier ? Merci


Réponse

Bonjour,

L’examen d’IRM de votre épouse, âgée de 73 ans, a révélé une leucoaraïose stade 3. Vous voulez savoir combien il existe de stades et comment traiter cette pathologie.

Concernant la leucoaraïose et sa classification, nous vous invitons à consulter un site canadien neuromedia, spécialisé dans la publication d’articles sur les différents aspects du problème du vieillissement cérébral, en neurologie   :

La leucoaraïose décrit des modifications de la substance blanche observée fréquemment chez les patients âgés victimes d’un accident vasculaire cérébral, atteintes d’hypertension, de démence vasculaire, de troubles de l’humeur ou de la démarche.
[…]
La leucoaraïose n’est pas spécifique d’une pathologique précise. Elle apparaît fréquemment chez les patients âgés victimes d’un accident vasculaire cérébral d’origine ischémique, mais aussi chez ceux souffrant d’hypertension, de démence vasculaire, de claudication intermittente ou de troubles de l’humeur.
[…]
La classification de Fazekas est l’une des plus utilisée en pratique clinique et en recherche. Elle distingue les lésions périventriculaires (autour d’un ventricule) des lésions profondes et sous-corticales. Il existe 3 grades en fonction de la gravité des lésions.
[…]
Grade 1 : lésions minimes en formes de points (punctiformes) ou de lignes. Elles sont isolées ou groupées et font moins de 20 mm.
Grade 2 : lésions modérées (lésions solitaires et zones plus intenses de moins de 20 mm de diamètre).
Grade 3 : lésions sévères (lésions solitaires avec des zones plus intenses de plus de 20 mm de diamètre).
Cette classification distingue les atteintes périventriculaires et profondes.

http://www.neuromedia.ca/leucoaraiose/

Comme on le voit la leucoaraïose est un symptôme et non une pathologie. Le traitement dépend donc de la maladie diagnostiquée.

Nous espérons que ces éléments d’information vous permettront de mieux comprendre cette pathologie. Nous vous conseillons de contacter le médecin qui suit votre épouse ou le neurologue afin qu’il vous explique son état de santé et le niveau de gravité de sa maladie.

Bien entendu, nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Question-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions