Aujourd'hui, l'Intelligence artificielle (IA) est une technologie de rupture, un ensemble de techniques (machine learning / apprentissage automatique, deep learning / apprentissage profond, computer vision / vision par ordinateur, natural language processing / traitement automatique du language naturel...) qui entrent dans nos vies quotidiennes et dont l'impact sur tous les secteurs de l'économie ne fait que croître.

L'IA ne peut fonctionner qu'avec un volume conséquent de données dont la collecte est particulièrement associée aux GAFA (pour Google, Apple, Facebook et Amazon) et aux BATX (pour Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi). Quelles perspectives sont aujourd'hui permises et comment respecter un cadre éthique favorable aux valeurs humaines ? Quel encadrement législatif mettre en place ?

ASPECTS TECHNIQUES

PERSPECTIVES

Quelques exemples des nouvelles perspectives introduites par l'intelligence artificielle

Assistant vocal

L'assistant vocal transforme votre foyer en maison connectée : il trouve et commande des références de livre, lit des livres audio, créé et édite des listes de courses, interagit avec les différents appareils connectés de votre foyer, gère l’éclairage, lance un film, raconte des blagues ou donne la météo !

Santé, Médecine

Une start-up spécialisée en biologie computationnelle combine l'immunologie et l'IA pour développer de nouveaux médicaments et thérapies grâce à une plate-forme qui cartographie le système immunitaire.

Automobile

Les capteurs et l’intelligence artificielle travaillent ensemble pour intercepter, extraire et analyser les données générées sur la voiture autonome.

Éducation

Un programme utilisant l’IA vise à réduire l’analphabétisme fonctionnel par la pratique de la langue. Le programme soutient les compétences d’écriture des élèves grâce à une rétroaction hybride AI-humain : les élèves reçoivent un retour d’information immédiat du logiciel, qui peut identifier des modèles d’écriture, et un commentaire plus détaillé de la part de correcteurs en chair et en os.

Entreprises, industries

L'agent virtuel intelligent (AVI), également appelé chatbot, permet aux entreprises d’automatiser un processus et de réduire les coûts de main d’œuvre. Il est capable de prendre en charge les demandes et les tâches simples dans des centres d’appel. L'AVI utilise l'intelligence artificielle afin de reconnaître les demandes les plus fréquentes et d'y répondre en langage naturel.

RÉSERVES ET MESURES

Quelques réserves et mesures sur les aspects éthiques, sociales et comportementales du développement de l'intelligence artificielle dans nos sociétés.

Collectes de données tous azimuts

Des bracelets intelligents à la voiture autonome, les objets connectés sont partout. Mais que se passe-t-il quand on met de l’internet dans tout ? Quelles données sont connectées, par qui, pour qui, comment ? Quels bénéfices ?

Les travailleurs du clic

Il existe des millions de travailleurs du clic à travers le monde. Leur mission consiste à alimenter le système et les algorithmes des plateformes en ligne. Leur activité n'est pas toujours reconnue comme un travail, leur rémunération est souvent misérable.

L'emprise des algorithmes sur nos vies

“La création d’une intelligence artificielle serait le plus grand événement de l’histoire de l’humanité. Mais il pourrait être aussi le dernier”, disait Stephen Hawking. Le documentaire de Tonje Hessen Schei “iHuman – L’intelligence artificielle et nous” pose la question du remplacement de l’humanité par l’intelligence artificielle en prenant la mesure de l’emprise des algorithmes sur nos vies.

Un cadre juridique pour l'IA en Europe

Les réflexions lancées par la Commission européenne depuis trois ans sur l’éthique en matière d’intelligence artificielle sont sur le point d’avoir une traduction juridique.  Bruxelles annonce un projet de règlement sur l’IA pour qu’elle soit « digne de confiance » et, surtout, conforme aux valeurs et règles de l’Union européenne.

L'éthique de l'intelligence artificielle

La réunion intergouvernementale du Comité spécial d’experts techniques et juridiques se tiendra en avril et en juin 2021 pour examiner le projet de Recommandation sur l’éthique de l’intelligence artificielle. Le texte négocié et approuvé sera soumis aux États membres pour son adoption par la Conférence générale de l’UNESCO lors de sa 41e session. Si elle est adoptée, la Recommandation sera le premier instrument normatif mondial dans ce domaine.

Crédits

Mise à jour : avril 2021