Questions-santé 2020 - février

Atrophie choriorétinienne péripapillaire - choroïde myopique

Question

Bonjour, En 1996, à l'âge de 45 ans, il m'a été diagnostiqué un LED traité par Plaquénil, en 2006 j'ai dû arrêter le traitement car il m'a été diagnostiqué un syndrome de rétraction de la limitante interne bilatérale ? En 2008, j'ai été opérée d'une MER des 2 yeux ; en 2009, j'ai été opérée de la cataracte des 2 yeux et en 2010 de la cataracte secondaire des 2 yeux. Je suis depuis plus de 10 ans suivie pour un glaucome aux 2 yeux traité par Cosopt. Dans le dernier compte-rendu de mon ophtalmologue je lis : atrophie choriorétinienne péripapillaire choroïdose myopique pour les 2 yeux bien entendu ! En faisant des recherches sur Internet j'ai cru comprendre que la cécité m'attend à plus ou moins brève échéance. Merci des informations et conseils que vous pourriez me donner sur le sujet. Cordialement


Réponse

Bonjour,

Votre ophtalmologue indique dans son dernier compte-rendu, qu’en plus du glaucome dont vous souffrez, vous avez une atrophie choriorétinienne péripapillaire et une choroïdose myopique. Vous souhaitez en savoir plus sur ces pathologies.

Voici la définition du Dictionnaire de l’Académie de médecine de la choroïdose myopique :
« Ensemble des modifications dégénératives de la choroïde [membrane du globe oculaire]  et de l’épithélium pigmentaire observées dans les myopies évolutives. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=choro%C3%AFdose+myopique

Toujours dans le Dictionnaire de l’Académie de médecine , voici la définition d’atrophie choroïdienne péripapillaire :

Atrophie choriorétinienne [de la choroïde et de la rétine] la plupart du temps asymptomatique entourant en halo la papille, s'étendant progressivement en largeur avec parfois altération maculaire.
Elle débute vers la deuxième décennie de la vie ou plus tard, évolue de façon extrêmement lente, et peut laisser une acuité visuelle excellente tant que la macula n'est pas concernée. L'ERG est souvent normal de même que l'EOG. En angiographie visualisation des gros troncs choroïdiens sur fond scléral. La même atrophie péripapillaire accompagne parfois l'atrophie aréolaire centrale, mais l'atrophie commence simultanément aux deux endroits, et au stade terminal les deux plages se rejoignent. La même atrophie accompagne également certaines myopies fortes. Les formes uniquement péripapillaires sont souvent sporadiques. L’affection est autosomique [transmise par des caractères génétiques] dominante.

http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=atrophie+choro%C3%AFdienne+p%C3%A9ripapillaire

Lors de nos recherches documentaires, nous n’avons pas trouvé d’informations vulgarisées sur la pathologie que vous évoquez. C’est pourquoi nous vous invitons à contacter Maladies Rares Info Services (MRIS) (service national d’information et de soutien sur les maladies rares, proposé par une équipe de professionnels) qui sera plus à même de vous apporter une réponse fiable et adaptée à votre situation. Vous pouvez les contacter par téléphone, mail et ch@t
https://www.maladiesraresinfo.org/

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin, seule personne à même, de par la connaissance de votre dossier médical et vous ayant examinée, de vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions