Questions-santé 2020 - mars

Gènes récessifs

Question

Pourquoi les gènes récessifs ne disparaissent pas ?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez comprendre pourquoi les gènes récessifs ne disparaissent pas.

Afin de répondre à votre question, nous vous proposons tout d’abord la lecture d’un article sur la génétique et l’hérédité proposé par le magazine Futura Sciences : Génétique : comment fonctionne l'hérédité ?

L'hérédité est portée par les chromosomes présents dans le noyau des cellules. Nous en possédons 46 (23 paires) dont 23 proviennent de notre père et 23 de notre mère. Il existe donc deux copies de chacun de nos gènes, qui peuvent être identiques (on parle d'homozygotie) ou différentes l'une de l'autre (c'est l'hétérozygotie), et c'est le mélange de ces deux versions qui détermine ce que nous sommes.
Allèle dominant et allèle récessif
Pour certains gènes, une copie peut prendre le dessus sur l'autre, c'est ce que l'on appelle un allèle dominant. C'est le cas du gène qui détermine la couleur des yeux, où l'allèle « marron » est plus fort que l'allèle « bleu », considéré comme récessif. Il faut donc posséder deux allèles « bleu » pour avoir les yeux bleus, alors qu'un seul allèle « marron » suffit à donner les yeux marron.

https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/divers-genetique-fonctionne-heredite-2623/

Concernant plus particulièrement votre question, nous vous proposons de lire la réponse qui est faite dans un article sur la couleur des yeux sur le site du journal Le Figaro santé : 

Un taux stable en Europe
L'allèle des yeux bleus risque-t-il pour autant de disparaître ? «Il est tentant de penser qu'un gène récessif aura tendance à disparaître, répond le chercheur. Le terme “dominant” est ambigu. Il induit le principe selon lequel c'est ce gène qui va finir par “gagner”. Mais c'est une idée erronée.» La fréquence des allèles de chaque teinte respective, ainsi que la proportion de personnes aux yeux bleus, reste stable en Europe.
«Les allèles, bien que récessifs, continuent de se transmettre de génération en génération», complète Françoise Clerget. Quant aux facteurs démographiques et migratoires, eux non plus ne devraient pas changer la donne. « Un mélange entre les populations pourrait masquer les yeux clairs pendant une génération du fait du caractère récessif et dominant de la couleur des iris. Mais il ne mènerait pas à leur disparition», insiste Alexandre Ribéron. «Une natalité plus forte dans les pays du Sud a pu faire, un temps, augmenter la fréquence de l'allèle responsable des yeux foncés, mais pas de quoi provoquer une extinction pure et simple des yeux bleus», tranche Françoise Clerget. L'azur reste de mise…

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/04/27/24900-yeux-bleus-sont-ils-condamnes-disparaitre

Pour aller plus loin, nous vous proposons un cours de génétique des populations de Nicole Philip (Département de génétique médicale, Marseille) de 2010-2011. Vous pourrez y découvrir LA LOI DE HARDY-WEINBERG :

Proposée en 1908 indépendamment par le mathématicien anglais Hardy et le médecin allemand Weinberg, la loi de Hardy-Weinberg se définit comme suit: Dans une population de dimension infinie, où les unions se font au hasard (PANMIXIE), où il n’existe ni migration, ni sélection contre un phénotype particulier, et où le taux de mutations est constant, les proportions des différents génotypes restent constantes d’une génération à l’autre. […] p.3

http://campus.cerimes.fr/genetique-medicale/enseignement/genetique_2/site/html/cours.pdf

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé  
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/



Retour à la liste des questions