Questions-santé 2020 - avril

Coagulation et Covid19

Question

Bonjour. On lit de plus en plus que le COVID touche également la coagulation et provoque des embolies, AVC etc ... ceci parfois même sans autre symptôme préalable. J’ai 44 ans et un déficit en protéines S qui m’a valu une belle frayeur à 25 ans avec une thrombose très grave. Ce problème de coagulation m’expose-t-il particulièrement et si oui que faire ? Merci pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une pathologie chronique et souhaitez savoir si vous êtes plus à risque face à l’épidémie de Covid-19.

Afin de répondre à votre question, nous vous proposons tout d’abord de consulter la FAQ que nous avons réalisée à ce propos :

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/je-souffre-dune-maladie-chronique-suis-je-a-risque-face-au-covid-19/

Nous attirons plus particulièrement votre attention sur le paragraphe suivant : Qui sont les personnes à risque de développer une forme sévère du Covid-19 ?

Voici ce qu’indique le Haut Comité de Santé Publique (13/03/20) :
[…] Les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :

  • personnes âgées de 70 ans et plus (même si les patients entre 50 ans et 70 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) ;
  • patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou I
  • les malades atteints de cirrhose au stade B au moins
  • les patients aux antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  •  Les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
  • les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :  

                - médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
                -  infection à VIH non contrôlé avec des CD4 inférieur à 200/mn
                -  consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques,
                -  atteint d’hémopathie maligne en cours de traitement,
                -  présentant un cancer métastasé,

  •  Les malades de cirrhose au stade B au moins ;

  •  Les femmes enceintes par analogie avec les séries publiées sur le MERS-CoV et le SRAS en dépit d’une petite série de 18 cas d’infections à SARS-CoV-2 ne montrant pas de sur-risque ni pour la mère ni pour l’enfant ;

  •  Les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m² : par analogie avec la grippe A(H1N1) 

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/coronavirus-qui-sont-les-personnes-fragiles 

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/je-souffre-dune-maladie-chronique-suis-je-a-risque-face-au-covid-19/

En date du 20 avril 2020 et compte tenu de l’évolution des connaissances sur cette nouvelle pathologie, le Haut Conseil de la santé publique apporte les précisions suivantes : Actualisation de l’avis relatif aux personnes à risque de forme grave de Covid-19 et aux mesures barrières spécifiques à ces publics

Au total, la liste des personnes considérées à risque de développer une forme grave de Covid-19 comporte :

 

• Selon les données de la littérature

  • les personnes âgées de 65 ans et plus (même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée) ;

  • les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV* ;

  • les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications* ;

  • les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;

  • les patients ayant une insuffisance rénale chronique dialysée ;

  • les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
    * compte tenu de l’expérience de terrain des réanimateurs auditionnés (données non publiées)

• En raison d’un risque présumé de Covid-19 grave

  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

  • les personnes présentant une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm-2) ;

                 - médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
                - infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 <200/mm3 ;
                - consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques;
                - liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

  • les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

  • les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;

  • les femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse, compte tenu des données disponibles et considérant qu’elles sont très limitées.

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=2ahUKEwiPgOPP9IzpAhUyzYUKHXfsAdAQFjAAegQIAxAB&url=https%3A%2F%2Fwww.hcsp.fr%2FExplore.cgi%2FTelecharger%3FNomFichier%3Dhcspa20200420_covperrisetmesbarspccesper.pdf&usg=AOvVaw2CL3OphtnNXwZZ1be1EVPz

Vous trouverez également, dans ce même document (page 6), des informations précises concernant la conduite à tenir pour les personnes à risque :
« 2. Mesures barrières spécifiques pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 » https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=2ahUKEwiPgOPP9IzpAhUyzYUKHXfsAdAQFjAAegQIAxAB&url=https%3A%2F%2Fwww.hcsp.fr%2FExplore.cgi%2FTelecharger%3FNomFichier%3Dhcspa20200420_covperrisetmesbarspccesper.pdf&usg=AOvVaw2CL3OphtnNXwZZ1be1EVPz

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul le médecin qui vous suit, connaissant vos antécédents médicaux et vous ayant examinée, sera en mesure de vous dire si vous faites partie des personnes à risque. N’hésitez pas à l’appeler afin d’échanger avec lui à ce propos.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin traitant et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 29/04/20



Retour à la liste des questions