Questions-santé 2020 - mai

Primo infection BCG

Question

Bonsoir, je suis âgé de 47 ans, à l'âge d'un an, j'ai fait une primo infection et j'ai été soigné pendant 1an (ou 1 an et demi) au Rimifon. La mention "à ne jamais faire" concernant le BCG a été noté sur mon carnet de santé. Question : est-ce que j'ai plus de risque d'attraper le covid 19, ou au contraire moins de chance.


Réponse

Bonjour,

A l’âge d’un an, vous avez eu une primo-infection, tuberculeuse, supposons-nous et avez été traité au Rimifon. Il a été spécifié sur votre carnet de santé concernant le vaccin BCG « ne jamais faire ». Vous souhaitez savoir si cette situation vous rend plus à risque de développer le Covid-19 ou au contraire vous protège.

Tout d’abord, effectivement, comme le rappelle le site vaccination info service :

« Le vaccin ne doit pas être utilisé chez :

  • les femmes enceintes ;

  • les nourrissons de moins de 2 kg ;

  • les personnes ayant une allergie à l’un des composants ;

  • les personnes ayant eu la tuberculose ;

  • les personnes ayant une immunodépression (suite à un cancer, un traitement, une greffe, etc.)

Pour plus d’information, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Tuberculose-BCG

Concernant les personnes à risque de développer une forme sévère de Covid-19, nous vous proposons de lire les recommandations données par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) :  Actualisation de l’avis relatif aux personnes à risque de forme grave de Covid-19 et aux mesures barrières spécifiques à ces publics – 20 avril 2020 (pp. 5-6) :

Au total, la liste des personnes considérées à risque de développer une forme grave de Covid-19 comporte :
 

• Selon les données de la littérature
- les personnes âgées de 65 ans et plus (même si les personnes âgées de 50 ans à 65 ans doivent être surveillées de façon plus rapprochée) ; 
- les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV* ; 
- les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications* ;
- les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ; 
- les patients ayant une insuffisance rénale chronique dialysée ; 
- les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
- les personnes présentant une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm-2) ; * compte tenu de l’expérience de terrain des réanimateurs auditionnés (données non publiées)



• En raison d’un risque présumé de Covid-19 grave
- les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :
     - médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ; 
     - infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 <200/mm3 ;
     - consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
     - liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
- les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
- les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
- les femmes enceintes, au troisième trimestre de la grossesse, compte tenu des données disponibles et considérant qu’elles sont très limitées.

Avis relatif aux personnes à risque de formes graves de Covid-19 (français, 492 Ko, PDF)

Concernant l’éventuelle protection que ce vaccin pourrait conférer dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, nous vous proposons la lecture de 2 articles à ce propos :

- Un article extrait du journal Le quotidien du médecin et paru le 03 avril 2020  :

« LE QUOTIDIEN : En quoi la piste du vaccin BCG en contexte de Covid-19 semble-t-elle intéressante ?
CAMILLE LOCHT [directeur de recherche INSERM à l’Institut Pasteur de Lille] : À plus de 100 ans, le BCG est le plus vieux vaccin dont on dispose. Ses propriétés bénéfiques non spécifiques, au-delà de la tuberculose, ont commencé à être découvertes il y a une dizaine d'années. Aujourd'hui, le BCG est par exemple utilisé pour traiter des patients atteints de cancer de la vessie de stade T1 pour prévenir la rechute.
Des études épidémiologiques ont ensuite montré que les taux de mortalité toutes causes étaient moins élevés chez les enfants vaccinés avec le BCG, et cela ne pouvait s'expliquer uniquement par une diminution des cas de tuberculose. Le BCG semble aussi protéger contre les infections virales, et notamment les infections respiratoires. Ces propriétés protectrices non spécifiques se retrouvent aussi avec d'autres vaccins vivants comme celui de la rougeole.
Nous commençons à mieux comprendre les phénomènes en jeu au niveau immunologique. Ces effets protecteurs sont probablement liés à la capacité des vaccins vivants à stimuler la mémoire immunitaire innée et à induire une immunité innée entraînée protectrice.
Par ailleurs, des premières observations suggèrent que la fréquence de l'infection Covid-19 et sa sévérité seraient moindres dans les populations vaccinées avec le BCG. Toutefois, rien n'a encore été démontré, d'où l'importance de mener des études randomisées et contrôlées.

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/recherche-science/le-bcg-protecteur-contre-le-covid-19-nous-souhaitons-recruter-au-moins-1-000-professionnels-de-sante

- Un article du Vidal, paru le 04 avril 2020 explique les mécanismes immunitaires mis en jeu lors de la vaccination au BCG et tente d’expliquer quelle pourrait-être la protection développée face au Covid-19 :

Et la Covid-19 ?

Il n'existe à notre connaissance pas de données publiées sur l'effet protecteur que pourrait avoir le vaccin BCG sur la Covid-19. L'affirmation formulée par certains que la Covid-19 pourrait être moins grave dans les pays qui vaccinent par le BCG nous semble pour le moins prématurée. Il sera certainement intéressant de comparer les Länders allemands issus de l'ex République Fédérale Allemande (qui n'a jamais utilisé le BCG) et ceux issus de l'ex-RDA qui a vacciné par le BCG tous les enfants durant la période communiste.


Pour l'heure, il est clair que le vaccin BCG génère une très forte stimulation immunitaire qui déborde l'installation d'une immunité contre la tuberculose. Cette propriété est d'ailleurs exploitée pour l'immunothérapie de certains cancers de la vessie.  

 

 

Il est très probable que cette stimulation immunitaire puisse protéger contre des microorganismes sans lien immunologique avec les mycobactéries, expliquant la réduction de la mortalité globale des enfants dans les pays du tiers-monde (mais aucun effet documenté dans les pays industrialisés).                                                      

Les données existantes ne permettent pas d'affirmer qu'une vaccination par le BCG permettra de réduire l'incidence et la gravité de la Covid-19 mais justifient parfaitement la mise en place d'essais cliniques. […]

https://www.vidal.fr/actualites/24665/le_vaccin_bcg_va_t_il_vaincre_la_covid_19/

Vous l’aurez compris à la lecture de ces 2 articles, il est aujourd’hui impossible d’affirmer l’effet protecteur de ce vaccin, les études scientifiques à ce propos étant en cours.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons d’interroger votre médecin traitant à ce sujet. Lui seul, connaissant vos antécédents médicaux sera en mesure de vous dire si vous présentez un risque de développer une forme sévère de Covid-19. N’hésitez pas à l’appeler si vous craignez de vous déplacer.
Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 07/05/20



Retour à la liste des questions