Questions-santé 2020 - mai

Fréon qui s’échappe de mon air climatisé

Question

Depuis 4 -5 ans notre air climatisé mural perd son fréon. Ma conjointe et moi éprouvons de fortes toux qui arrivent fréquemment, la nuit principalement et le matin avec bcp de sécrétions. La compagnie en remet toutes les années puisqu’ils ne trouvent pas d’où provient la fuite. L’appareil extérieur a été changé, ce qui n’a rien donné et maintenant il va changer celle à l’intérieur et remettre du fréon. Serait-il possible que nous soyons en train de nous empoisonner


Réponse

Bonjour,

Depuis quelques années, vous et votre conjointe, êtes sujets à de fortes toux nocturnes, associées à d’autres symptômes dont il semblerait, après examen médical, qu’ils soient dus à des allergies. Cependant, vous vous demandez si les problèmes récurrents de votre système de climatisation domestique ne seraient pas à l’origine de vos symptômes.

Tout d’abord, à titre d’information générale, voici la définition du fréon extraite du Dictionnaire de l’environnement sur le site du magazine Actu-Environnement :

Le Fréon (marque commerciale) est le nom d'une famille de gaz hydrochlorofluorocarbonés (HCFC) ou chlorofluorocarbonés (CFC) fabriqués par la société DuPont de Nemours.
Les fréons sont ininflammables, non corrosifs et non toxiques en cas de fuite mineure. Par contre, ils prennent la place de l'air respirable en cas de fuites abondantes, ce qui peut mener à des asphyxies.
A partir 1930, le R12 est utilisé comme réfrigérant et à partir de 1943 comme gaz propulseur dans les aérosols. Ces gaz présentent un inconvénient majeur : ils se transforment en chlore et fluor sous l'effet des rayons UV du soleil. Ces deux éléments sont notamment responsables de la destruction de la couche d'ozone et participent aux émissions de gaz à effet de serre.
Leur fabrication a été réduite de manière draconienne ces dix dernières années.

https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/freon.php4

Concernant la toxicité de ces gaz, nous avons trouvé des informations dans un document intitulé Fluoroalcanes issu du Traité de Pathologie professionnelle et de l'environnement sur le site de l’Encyclopédie Médico Chirurgicale des éditions Elsevier Masson :

Résumé
Les fluoroalcanes au sens large sont un ensemble d'hydrocarbures fluorés dont le développement massif à partir de 1930 puis le déclin depuis 1990 sont corrélés aux préoccupations environnementales ayant abouti au protocole de Montréal en 1987 puis au protocole de Kyoto en 1998 ; ces molécules ont en effet pour certaines (les chlorofluorocarbures) un fort pouvoir d'appauvrissement de la couche d'ozone lié à la présence de chlore, et pour d'autres (hydrochlorofluorocarbures et hydrofluorocarbures) un potentiel de réchauffement climatique par effet de serre. Beaucoup plus rapidement dégradés dans l'atmosphère (en raison de la présence d'hydrogène qui fragilise ces molécules) et présentant une très faible toxicité humaine, les hydrochlorofluorocarbures ont progressivement remplacé les chlorofluocarbures en milieu industriel comme fluides frigorigènes dans les installations frigorifiques et les climatiseurs mais aussi dans de nombreuses autres applications, avant d'être en passe d'être supplantés à leur tour par les hydrofluorocarbures, totalement exempts de chlore. Alors que les chlorofluorocarbures n'avaient aucune toxicité pour l'homme, leur remplacement par les hydrochlorofluorocarbures a fait apparaître la possibilité d'intoxications professionnelles. Des circonstances accidentelles peuvent conduire à observer des effets aigus qui, en dehors des cas d'anoxie [Insuffisance d'apport en oxygène aux organes et aux tissus vivants], sont essentiellement des troubles du rythme cardiaque. Plusieurs cas d'hépatites ont été décrits en milieu professionnel, principalement avec le dichlorotrifluoroéthane. Bien que leur toxicité pour l'homme soit quasiment nulle, les hydrofluorocarbures ont vu à leur tour leurs utilisations sévèrement réglementées par l'Union européenne en 2006 dans le cadre de la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

https://www.em-consulte.com/article/258767/fluoroalcanes

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de prendre l’avis de votre médecin traitant et de demander des compléments d’information sur la nature et les risques liés aux gaz présents dans votre système de climatisation à la société chargée de sa maintenance.

Comme vous nous interrogez depuis le Canada, peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ?

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la <link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante>Cité de la santé (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions