Questions-santé 2020 - septembre

Insuffisance rénale chronique

Question

Bonjour, je voudrais savoir si en donnant un de mes reins à mon papa atteint d'insuffisance rénale chronique, la maladie disparaîtrait ?


Réponse

Bonjour,

Votre père souffre d’une insuffisance rénale chronique et vous souhaitez savoir si le fait de lui donner un rein pourrait le guérir.

L’insuffisance rénale chronique est la conséquence de causes diverses : l’hypertension et le diabète sont les principales. Faire une greffe de rein permet donc au malade d’aller beaucoup mieux mais les causes de cette insuffisance rénale chronique doivent toujours être traitées. C’est ce qu’indique le dossier réalisé par l’Assurance maladie que nous vous proposons de consulter :

- Les causes et facteurs de risque de la maladie rénale chronique

L'HTA et le diabète : les deux principales causes de maladie rénale chronique
L'hypertension artérielle et le diabète sont responsables de près d'un cas sur deux de maladie rénale chronique. Ces deux maladies sont responsables de lésions des petites artères qui détruisent les glomérules rénaux et altèrent le fonctionnement des reins. C'est pourquoi, il est important de dépister précocément la maladie rénale chez ces personnes car une prise en charge précoce en ralentit la progression. […] 

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/maladie-renale-chronique/comprendre-maladie-renale-chronique#text_6229

- Le traitement de la maladie rénale chronique

Le traitement de la maladie rénale chronique repose toujours sur le traitement des maladies en cause dans l'insuffisance rénale (hypertension artérielle, diabète...), les mesures destinées à protéger les reins et le traitement des complications.
[…]
La greffe de rein ou transplantation rénale

La greffe rénale est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale terminale. Elle consiste à greffer un rein prélevé sur un donneur et permet le plus souvent de restituer toutes les fonctions rénales.

Dès lors qu’une greffe est envisagée, un bilan pré-transplantation est effectué.
Le patient insuffisant rénal est inscrit sur une liste d’attente et le rein greffé est prélevé sur une personne décédée.
Le rein greffé peut également être donné volontairement par une personne en bonne santé à un proche, dans les conditions définies par la loi française. En effet, il est possible de vivre de façon tout à fait normale avec un seul rein. C’est le don de rein de son vivant.

La greffe rénale peut avoir lieu avant même que le patient n'ait été dialysé ou lorsqu'il est en dialyse depuis un certain temps.

Elle permet, le plus souvent, de retrouver un quotidien quasi normal et une bonne fonction rénale. Cependant, un traitement doit être pris sans interruption, pour éviter le rejet du rein transplanté. Un suivi médical régulier est également indispensable.

https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/maladie-renale-chronique/traitement

En complément, nous vous proposons de lire l’article de Renaloo, l’association de patients : maladies rénales, greffe, dialyse sur La transplantation rénale :

Seule une transplantation rénale réussie permet à ceux qui peuvent en bénéficier de retrouver une vie presque normale. C’est le traitement de l’insuffisance rénale terminale qui permet la meilleure qualité de vie et la meilleure espérance de vie.
La greffe nécessite néanmoins un suivi médical régulier ainsi qu’un traitement dit "immunosuppresseur", qui doit être pris de manière très rigoureuse pour éviter le rejet du greffon.
Attention cependant : une greffe a une durée de vie en général limitée (à l’heure actuelle, 50% des greffes de donneur vivant fonctionnent toujours au bout de 20 ans, contre 13 ans pour les greffes de donneurs décédés).
Lorsque la greffe ne marche plus, une nouvelle transplantation peut en général être envisagée. Si elle ne peut pas être réalisée "à temps", une période de dialyse peut être nécessaire, en attendant ce nouveau greffon.
Certains patients en sont ainsi à leur quatrième, voire à leur cinquième transplantation rénale.
Les contrindications à la greffe de rein sont désormais rares. L’âge n’en est pas une, c’est l’état général de la personne qui est pris en compte. Certains patients sont aujourd’hui transplantés avec succès à 80 ans.
Il existe deux types de greffes rénales :
A. La greffe à partir d’un donneur vivant

Le meilleur traitement de l’insuffisance rénale terminale est la greffe rénale à partir d’un donneur vivant. Ce type de greffes présente en effet des avantages très importants : ce sont les greffes qui fonctionnent le mieux et le plus longtemps… Le tout sans altérer la santé du donneur. On vit en effet tout à fait normalement avec un seul rein.
A l’heure actuelle, environ 10% des greffes de rein en France proviennent d’un donneur vivant. Ce chiffre est en augmentation et la législation a récemment évolué (loi de bioéthique du 7 juillet 2011). Jusque là réservé à la famille élargie, le don peut désormais provenir d’un proche ayant un lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec la personne malade, qu’il existe ou non un lien de parenté.
S’il est nécessaire d’être en très bonne santé, il n’existe pas de limite d’âge a priori pour pouvoir donner un rein.[...]
 en savoir plus sur la greffe à partir d'un donneur vivant...

http://www.renaloo.com/infos-sante2/linsuffisance-renale-chronique?showall=&start=4

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et vous permettront d’enrichir le dialogue avec votre père et son médecin afin qu’ensemble vous puissiez trouver la solution la plus souhaitable pour vous deux.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Question-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions