Questions-santé 2020 - décembre

Taux de fer

Question

Bonjour, je suis un jeune adulte de 20 ans et depuis quelques années j'éprouve de la fatigue constance, des baisses d'énergie et une perte de cheveux de façon diffuse. Il y a quelque temps, j'ai passé des tests sanguins afin de voir si quelque chose n'allait pas. Ce qui m'a alarmé est surtout au niveau des résultats reliés au "fer": - Taux de fer de 41 µmol/L, valeurs de référence entre 9-38; (ÉLEVÉ) - Transferrine de 2.36 g/L, valeurs de référence entre 2.12-4; (NORMAL) - Saturation en fer de 69%, valeurs de référence entre 20-45; (TRÈS ÉLEVÉ) - Ferritine de 65.4 µg/L, valeurs de référence entre 23.9-336; (UN PEU BAS). Je suis inquiet des résultats et me demande si quelque chose ne va pas. Merci pour les réponses, c'est très apprécié.


Réponse

Bonjour,

Vous nous transmettez vos résultats d’analyse sanguine et en souhaitez une interprétation.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire et ne peut interpréter les résultats d’examens quels qu’ils soient.

A titre d’information générale, nous vous proposons de consulter les fiches d’un groupement de laboratoires de biologie français, correspondant aux éléments étudiés dans votre analyse.

- Fer

Variations physiologiques
En fonction de l’âge et du sexe (cf. ci-dessus)
[…]
Il existe un cycle nycthéméral [basé sur une unité physiologique de temps d'une durée de 24 heures, comportant une nuit et un jour, une période de sommeil et une période de veille.] important lié à l’alternance veille-sommeil. La sidérémie est maximale le matin, puis les valeurs diminuent régulièrement au cours de la journée, le minimum se situant entre 21 heures et 5 heures. Ce rythme est inversé chez les travailleurs de nuit. Les variations moyennes sont de 20 à 30 % mais peuvent atteindre 100 à 300 %. En revanche, ces variations sont plus faibles chez le sujet hypo ou hypersidérémique.
Variations pathologiques
Associé au dosage de la transferrine et de la capacité totale de fixation, le dosage du fer a plus d’intérêt pour la mise en évidence d’une surcharge que d’un déficit.
[…]
Une hypersidérémie traduit une surcharge martiale qui peut être génétique ou acquise.
Surchages génétiques en fer : hémochromatoses,
Surcharges acquises : résultent :
– soit d’un trouble de l’hématopoïèse (hémochromatose secondaire). La surcharge en fer relève de plusieurs mécanismes : anémie hémolytique, hémoglobinopathies (thalassémie majeure : érythropoïèse inefficace + augmentation de l’absorption intestinale), anémies sidéroblastiques (érythropoïèse inefficace), apports transfusionnels (insuffisance rénale ++) ;
– soit d’une cytolyse hépatique (hépatite) ou autres causes : alcoolisme chronique, porphyrie cutanée tardive.

https://www.eurofins-biomnis.com/referentiel/liendoc/precis/FER.pdf

- Ferritine
https://www.eurofins-biomnis.com/referentiel/liendoc/precis/FERRITINE.pdf

- Transferrine
https://www.eurofins-biomnis.com/referentiel/liendoc/precis/TRANSFERRINE.pdf

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à revoir le médecin prescripteur de ces analyses qui pourra vous en donner une interprétation adaptée à votre situation.

Comme vous nous interrogez depuis le Canada, peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ? Cela nous donne le plaisir de vous saluer depuis La Porte de La Villette à Paris où nous nous trouvons, à l’intérieur de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

L’Equipe de documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions