Questions-santé 2021 - septembre

Pacemaker

Question

Bonjour. Pouvez-vous me dire s'il est contre-indiqué de jouer du piano numérique avec ou sans casque. Merci.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir s’il est contre-indiqué ou non de jouer du piano numérique quand on a un pacemaker.

Nous avons parcouru les principaux sites sur le pacemaker et n’avons pas trouvé d’information spécifique correspondant à votre question.

A titre d’information générale nous vous proposons de parcourir les sites évoquant les précautions à prendre pour les porteurs de pacemaker.

- La Fédération française de cardiologie a publié une brochure pour les patients : Stimulateur cardiaque ou pace maker (pm) endocavitaire.
Nous attirons tout particulièrement votre attention sur les parties suivantes :

  • Vivre avec un stimulateur

  • Après l’hospitalisation

Et sur la conclusion :

Enfin, n’oubliez pas que votre stimulateur doit vous permettre de reprendre une vie sociale, familiale et sexuelle normale !

https://fedecardio.org/wp-content/uploads/2021/03/2020-Stimulateur-Cardiaque-Web_1.pdf

Le Département de Rythmologie de l’Institut Cardiovasculaire Paris Sud, implanté au sein des Hôpitaux Jacques Cartier à Massy et Claude Galien à Quincy-sous-Sénart propose également des informations sur les suites de la pose du pacemaker : La vie avec le stimulateur

La présence du stimulateur doit être le plus possible oubliée, tant elle a peu de conséquences dans la vie de tous les jours.
Quelles sont les précautions à prendre ? […]
A la maison […]
Les magasins, les voyages […]
Le sport […]
Au travail […]
A l’hôpital […]

https://www.rythmo.fr/pacemaker/

Enfin, nous vous proposons un article de la revue Archives des maladies du cœur et des vaisseaux : Pratique (Volume 2014, numéro 226, pages 32-36, mars 2014) : Précautions de la vie quotidienne chez les porteurs de stimulateurs et de défibrillateurs cardiaques / A. Messali , J.-Ph. Labbé, F. Extramiana, A. Leenhardt.
En voici quelques extraits, cet article étant réservé aux abonnés à la plateforme d’Elsevier-Masson, EM-premium :

Les interférences électromagnétiques
Un champ électromagnétique exogène, dès lors qu’il est capté par un DCI [dispositif cardiaque implantable], est susceptible d’entraîner une interférence et un dysfonctionnement transitoire (inhibition de la fonction de stimulation, commutation de mode sur une fausse arythmie atriale, déprogrammation beaucoup plus rare, exceptionnelle panne de boîtier, et choc électrique inapproprié en cas de défibrillateur). L’environnement empli d’« ondes » de toutes sortes dans lequel nous vivons a obligé les constructeurs à se prémunir de mieux en mieux vis-à-vis du risque d’interférences électromagnétiques liées à l’environnement. Pour preuve le développement de stimulateurs et même de défibrillateurs cardiaques (boîtiers + sondes) dits conditionnellement IRM compatibles. Ceux-ci, comme leur nom l’indique, peuvent maintenant permettre la réalisation d’une imagerie par IRM, excluant ou non l’aire thoracique, sous certaines conditions impliquant notamment un paramétrage spécifique du DCI avant et après l’examen, ainsi que le respect de certaines précautions par le radiologue et l’absence de matériel non IRM compatible précédemment mis en place.

La plupart des constructeurs prévoient un livret patient précisant à quelle distance se tenir de certains appareils susceptibles d’interférer avec un DCI. Il serait fastidieux de passer tous les appareils électriques en revue, mais on peut indiquer au patient qu’utilisé dans des conditions normales (soit à plus de 15cm du boîtier du DMI), les appareils électroménagers de cuisine, le four à micro-ondes, les téléphones sans fil, la radio, la télévision, les ordinateurs portables, jeux vidéo, lecteurs CD, séchoir à cheveux à main, rasoir et brosse à dents électriques, ventilateur, tondeuse à gazon, télécommande pour le garage… n’induisent pas d’interférence. L’utilisation d’une borne wifi à domicile est sans danger et les appareils à onde bluetooth doivent simplement être maintenus à environ 15cm de distance. Les plaques à induction doivent être situées à au moins 60cm du boîtier lorsqu’elles sont en fonctionnement. Ne sont pas recommandés : les stimulateurs musculaires transcutanés et les matelas et oreillers magnétiques. Les appareils de soudure à l’arc et les tronçonneuses sont à déconseiller, de même que tous les appareils délivrant plus de 130amps. Les portiques des grands magasins sont peu à risque mais il est néanmoins recommandé de les traverser sans s’arrêter, et de ne pas « stationner » à proximité. Dans les aéroports, il est encore conseillé de montrer un document (carnet ou carte) attestant de la présence du dispositif implantable pour faire pratiquer une fouille au corps et éviter ainsi les détecteurs de métaux (portiques et détecteurs portatifs).
[…]

En conclusion
On peut voir que le nombre croissant des porteurs de dispositifs médicaux a incité les sociétés savantes à éditer un certain nombre de recommandations pour encadrer les actes de la vie quotidienne chez les porteurs de pacemaker et de défibrillateur, en plus des indications techniques fournies par les constructeurs sur les risques d’interférences. Ces recommandations visent à assurer la sécurité du patient et de son entourage (conduite, activité sportive, vie professionnelle). Elles incitent également à tenter de préserver le matériel implanté de dysfonctionnements amenant à des comportements inadaptés des appareils, tels que inhibitions ou des chocs inappropriés ou encore à des altérations précoces telles que les ruptures de sondes. Une bonne connaissance de ces précautions par les cardiologues traitants paraît donc nécessaire pour guider les patients dans les différents aspects de leur vie quotidienne.

https://www.em-consulte.com/article/888159/article/precautions-de-la-vie-quotidienne-chez-les-porteur

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous invitons à interroger votre cardiologue ou à défaut votre médecin traitant qui seront certainement en mesure de vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions