Toutes les questions-santé - avril

Pneumothorax cataméniaux et désir de grossesse

Question

Bonjour, Depuis un an j'ai fait plusieurs pneumothorax cataméniaux (tous les deux ou trois mois environ). La question d'une prise en charge chirurgicale ne s'était pas posée jusqu'à présent car il s'agit de petits pneumothorax (sans nécessité de drainage jusqu'à présent). Or avec mon compagnon nous souhaiterions avoir un enfant et la question se pose maintenant de la pertinence d'une opération chirurgicale pour éviter une récidive de pneumothorax, notamment pendant une grossesse. Je me permets de m'adresser à vous pour vous demander des informations, d'une part, sur la survenue de pneumothorax pendant la grossesse et leur traitement éventuel ? La grossesse protège-t-elle des pneumothorax cataméniaux? Un pneumothorax pendant la grossesse peut-il présenter un risque pour le fœtus? D'autre part, auriez-vous des informations sur le succès de la prise en charge chirurgicale des pneumothorax cataméniaux (bénéfices/risques) ? Enfin, auriez-vous des professionnels spécialisés dans ce domaine ou des associations de patients à me renseigner dans mon département? En vous remerciant d'avance, Bien à vous


Réponse

Bonjour,

Vous avez fait plusieurs pneumothorax cataméniaux et vous souhaitez avoir des informations sur les conséquences éventuelles de ces pneumothorax lors d’une grossesse et sur leur traitement chirurgical.

Tout d’abord à titre d’information générale, voici un dossier de l’Assurance maladie sur le pneumothorax :

Le pneumothorax spontané, le plus fréquent, peut-être :
- primaire […]
- secondaire à une maladie. La rupture d’une bulle d’air (emphysème) ou d’une lésion pulmonaire kystique (lésion creuse en son centre) en est à l’origine. Il survient, le plus souvent, chez des personnes âgées de plus de 40 ans, présentant une maladie des poumons : bronchopneumopathie obstructive chronique (BPCO) (1ère cause de pneumothorax spontané secondaire), asthme, cancer du poumonmucoviscidose, infection pulmonaire telles que la tuberculose, certaines pneumonieslésions d’endométriose au niveau de la plèvre qui seraient responsables du pneumothorax dit cataménial survenant de manière récurrente au cours des menstruations (règles).
Les recommandations après le traitement d’un pneumothorax
[…]
La grossesse augmente le risque de récidive de pneumothorax ; les femmes ayant eu un pneumothorax et qui souhaite avoir un enfant doivent consulter leur médecin pour prendre conseils.

https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/pathologies/pneumothorax

Pour aller plus loin, nous vous proposons la lecture d’un article scientifique consacré à cette manifestation clinique. Vous pourrez constater que la prise en charge peut être différente et est adaptée en fonction de l’histoire médicale des patientes :

- Extrait d’un article de la Revue des Maladies respiratoires Actualités (2020 Janvier, Vol 12, Num 1, pp 144-144) : Pneumothorax cataménial : caractéristiques et traitement chirurgical / I. Moussa, I. Bouacida, M. Abderannadher, S. Zairi, H. Zribi, T. Mestiri, A. Marghli.

[…] Onze patientes ont été inclues. Leur âge moyen était de 24 ans [18–34]. Aucune patiente n’était tabagique. Huit cas de pneumothorax était du coté droit. Le pneumothorax était récurrent chez neuf patientes (entre deux et cinq épisodes). L’endométriose pelvienne était associée dans deux cas. La tomodensitométrie a été réalisée pour 3 patientes, elle était normale dans 2 cas et elle a montré un saignement récent chez une seule patiente. Toutes les patientes ont été opérées. La voie d’abord chirurgicale était la vidéo thoracoscopie assistée (VATS) pour six patientes, la vidéo thoracoscopie exclusive (VTS) dans trois cas, une mini-thoracotomie postérolatérale chez une seule patiente et la double thoracotomie latérale dans un seul cas. Neuf patientes ont eu une pleurodèse, une patiente a eu une pleurectomie et une autre a eu un décaillotage. L’exploration a révélé des nodules pleuraux dans deux cas et des nodules diaphragmatiques dans deux cas qui ont été biopsiés. L’endométriose thoracique a été prouvée par l’examen anatomopathologique dans trois cas. Les suites opératoires ont été simples chez dix patientes. La durée moyenne du séjour était de 8jours. Deux patientes avaient un traitement hormonal adjuvant. La récidive postopératoire a été observée dans trois cas. […]

https://www.em-consulte.com/article/1342972/article/pneumothorax-catamenial%C2%A0-caracteristiques-et-trait

En complément, nous vous proposons la lecture d’un article de la revue Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie (Volume 46, numéro 3, pages 319-325, mars 2018) qui détaille les traitements possibles du pneumothorax cataménial dans un contexte d’endométriose extra-génitale. Cet article peut ne pas s’appliquer à votre cas mais il vous donnera des informations sur les types de traitements : Endométriose extra-génitale : atteinte pariétales, thoraciques, diaphragmatiques et nerveuses. RPC Endométriose CNGOF-HAS / B. Merlot, S. Ploteau, A. Abergel, C. Rubob, C. Hocke, M. Canis, X. Fritel, H. Roman, P. Collinet. 

Pneumothorax cataménial
Il s’agit d’un pneumothorax récidivant survenant entre la veille des règles et 72heures après leur début. Il peut être associé ou non à une endométriose thoracique.
Dans l’étude rétrospective d’Alifano et al. de 2007 menée entre 2000 et 2006 [10], concernant 114 patientes ayant présentait un pneumothorax spontané, celui-ci serait contaménial dans plus de 24 % des cas.
Cette donnée est également reprise dans d’autres séries, confirmant que le pneumothorax cataménial représente environ 24 à 30 % des pneumothorax idiopathiques [8, 10].
Des anomalies diaphragmatiques, de la plèvre ou du poumon peuvent être visualisées dans 76 % à 83 % des pneumothorax cataméniaux et sont confirmées sur le plan histologique dans 64 % de ces cas.
Sur une série de 670 pneumothorax spontanés, 13,7 % des patientes étaient atteintes d’endométriose thoracique [11]. Celle-ci était située :
• sur le diaphragme uniquement dans 60 % des cas ;
• sur le diaphragme et le parenchyme pulmonaire dans 24 % des cas ;
• sur le diaphragme et la plèvre dans 10 % des cas ;
• et sur les 3 éléments dans 6 % des cas.
Le côté droit est préférentiellement atteint dans plus de 90 % des cas.
Des cas d’atteinte du côté gauche et bilatérale sont tout de même décrits [11].

 

Diagnostic
Le diagnostic doit fortement être évoqué en cas de douleur thoracique notamment droite en période menstruelle. Une dyspnée peut également être observée [8].
Plus de 25 % des patientes avaient présenté des douleurs thoraciques récidivantes en période menstruelle avant le premier épisode de pneumothorax [8].
En cas de forte suspicion, la confirmation sera réalisée par la thoracoscopie avec étude minutieuse de l’ensemble du diaphragme, de la plèvre et du parenchyme pulmonaire.
Des lésions de type nodules et perforations sont souvent retrouvées au niveau du centre tendineux du diaphragme [12]. Le traitement peut être réalisé dans le même temps.
 

Traitement chirurgical
La mise en place d’un drain thoracique sera souvent la première étape du traitement [13].
Devant le taux de récidive élevé (bien supérieur aux pneumothorax idiopathiques), Alifano et al. [13] propose notamment en cas de pneumothorax cataménial récidivant, la réalisation d’une exploration et un traitement par thoracoscopie [10].
Celle-ci permet d’identifier les lésions, d’avoir une confirmation histologique et de les traiter dans le même temps.
La résection partielle du diaphragme emportant l’ensemble des lésions semble être plus efficace que la suture simple [11, 12, 13].
Un agrafage automatique peut être proposée pour une résection inférieure à 3cm de circonférence [13].
Le taux de récidive compris entre 30 et 32 % selon les séries reste important [11, 13].
La plupart des équipes dont Haga et al. (basée sur une étude de 92 cas d’endométriose thoracique opérés) et Alifano et al. (32 cas de pneumothorax cataménial opérés), proposent la réalisation systématique d’une pleurodèse par abrasion, pleurectomie ou talcage (ou prothèse) pour diminuer ce risque (NP4).

 

Traitement médical
Le traitement médical semble peu satisfaisant dans l’ensemble en première intention.
Un traitement hormonal de type contraception œstroprogestative en continu ou macroprogestatifs a été tenté dans plusieurs études avec des effectifs restreints. […]

https://www.em-consulte.com/article/1207429/article/endometriose-extra-genitale%C2%A0-atteinte-parietales-t

Concernant la prise en charge des pneumothorax cataméniaux non liés à une endométriose, nos recherches documentaires ne nous ont pas permis d’identifier d’articles les détaillant. Nous ne sommes donc pas en mesure de vous apporter de réponse plus précise à ce propos.

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse.  Les informations données font suites aux recherches documentaires que nous avons réalisées sur ce thème. Elles ne sont pas exhaustives et peuvent ne pas s’appliquer à votre cas.
Seuls les médecins qui vous suivent (gynécologue et pneumologue) seront à même de vous accompagner au mieux dans votre désir de grossesse car connaissant vos antécédents médicaux et vous ayant examinée, ils pourront vous proposer une prise en charge adaptée.
Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec eux et restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions