Questions-santé 2017 - novembre

Stimulation magnétique transcrânienne

Question

Bonjour Je suis en dépression chronique et me méfie des médicaments. J'aimerais essayer la stimulation magnétique transcranienne est-ce dangereux, a-t-on du recul, est-ce facile d'accès, est-ce surtout fiable ? J'ai lu que cela ne durait que 6 mois et qu'il fallait recommencer ...? Merci de votre aimable réponse. Cordialement.


Réponse

Bonjour,

Souffrant de dépression, vous souhaitez avoir des informations sur la stimulation magnétique transcrânienne.

Nous vous proposons tout d’abord une synthèse de  la recherche menée par le Dr Raphaëlle  RICHIERI : Dépression et stimulation magnétique transcrânienne répétitive.
http://www.fondationpierredeniker.org/uploads/factSheets/0de77caa95fb43672772fe58f73553bf264dbc0b.pdf

Vous trouverez à la fin de ce dossier des centres de référence dans toute la France. Voici les adresses pour la région parisienne :
- Paris 13ème : Professeur FOSSATI Philippe, GH Pitié Salpêtrière Service de Psychiatrie de l’Adulte 47-83 boulevard de l’Hôpital 75651 Paris Cedex 13
- Paris 14ème : Docteur  GALL ARDA Thierry, CH Sainte Anne, Service HU de Santé Mentale, 1 rue Cabanis 75674 Paris Cedex 14

L’Inserm propose également un dossier sur la dépression dans lequel les différentes solutions thérapeutiques sont évoquées :
« […] Stimulation magnétique transcrânienne / Stimulation cérébrale profonde
La stimulation magnétique transcrânienne (TMS) est une alternative thérapeutique possible pour les personnes souffrant de dépression. […] »
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/depression

Concernant l’efficacité de cette méthode nous vous proposons plusieurs articles scientifiques dont les deux premiers sont en texte intégral :
- Traitement de la dépression résistante : Sécurité et efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne / Fady Rachid, Othman Sentissi.
in Revue Médicale Suisse (2014; volume 10. pp.2055-2060)
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-448/Traitement-de-la-depression-resistante.-Securite-et-efficacite-de-la-stimulation-magnetique-transcranienne

- La stimulation magnétique transcrânienne dans le traitement de la dépression  / M.A. Chaouachi, P. Verbanck et C. Kornreich
In Revue Médicale de Bruxelles (2013, pp.416-422)
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/950

- Qualité de vie liée à la santé dans la dépression après stimulation magnétique transcrânienne basse fréquence / R. Dumas, L. Boyer, R. Richieri, E. Guedj, P. Auquier, C. Lançon
L'Encéphale (Volume 40, numéro 1, pages 74-80,  février 2014)
Résumé
« La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) du cortex préfrontal dorsolatéral (CPFDL) a prouvé son efficacité dans le traitement des dépressions pharmacorésistantes. L’évaluation par les échelles de qualité de vie liée à la santé (QVLS) est nécessaire pour juger de l’efficacité des soins et des traitements administrés aux patients dépressifs, en complément de l’évaluation purement clinique. Toutefois, les mesures de QVLS restent sous-utilisées en psychiatrie dans le cadre de la recherche et de la pratique clinique. L’objectif de cette recherche est d’évaluer, dans une étude ouverte, l’efficacité de quatre semaines de traitement par rTMS basse fréquence du CPFDL droit en termes d’amélioration de la QVLS chez 33 patients, en utilisant le questionnaire SF-36. L’intensité des symptômes dépressifs et anxieux a été évaluée à l’aide de l’échelle de dépression de Beck (BDI-II) et la State-Trait Anxiety Inventory (STAI). Après traitement, nous retrouvons une amélioration significative de cinq dimensions de la SF-36 : santé mentale (p =0,018), limitations dues à l’état mental (p =0,045), activité physique (p =0,008), limitations dues à l’état physique (p =0,002), douleurs physiques (p =0,013), et de son score composite physique (p =0,043). Six des huit dimensions mesurées par la SF-36 et ses deux scores composites montrent des tailles d’effet faibles à modérées (de 0,12 à 0,38). Nous retrouvons une amélioration significative de la BDI-II (p =0,002) et non significative de la STAI (p =0,393). L’amélioration de la composante mentale de la QVLS est significativement corrélée à l’amélioration des symptômes dépressifs. Des études contrôlées contre placebo ou traitement antidépresseur devront ultérieurement confirmer ces résultats. »
http://www.em-consulte.com/article/872348/article/qualite-de-vie-liee-a-la-sante-dans-la-depression-
Le texte intégral est consultable à la Cité de la santé.
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/infos-pratiques/

Nous espérons que ces éléments vous permettront d’enrichir le dialogue avec votre médecin qui reste votre interlocuteur privilégié sur le choix de la thérapeutique la plus adaptée à votre état de santé.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions