Questions-santé 2017 - décembre

Nerf auditif

Question

Bonjour, J’ai eu un champignon dans l’oreille (à la suite d’une infection à cause des écouteurs), le docteur m’a prescrit kenacomb à mettre dans l’oreille (Australie) mais il n’avait pas vu que l’infection avait percé le tympan. Je viens de voir le spécialiste qui a peur que le nerf auditif soit affecté car j’ai perdu l’audition dans cette oreille et je n’aurais pas dû mettre ces gouttes avec le tympan perforé. Est-il possible de réparer le nerf?


Réponse

Bonjour,

A la suite d’une infection de l’oreille due aux écouteurs, vous avez peur que votre nerf auditif soit définitivement lésé et vous cherchez de la documentation sur sa régénération.

Nous vous proposons tout d’abord un dossier sur la perforation tympanique extrait du site de la Fondation Adolphe de Rothschild, hôpital parisien spécialisé en ORL. :
« […]
Quelles sont les conséquences d’une perforation tympanique ?
Les perforations tympaniques peuvent s’accompagner d’une baisse d’audition et/ou d’acouphènes et/ou d’écoulement purulent de l’oreille.
La baisse d’audition est d’autant plus importante que la perforation est grande. La baisse d’audition peut être liée à la perforation du tympan mais également à une atteinte des osselets parfois associée. Un audiogramme devra être effectué pour apprécier l’importance de la baisse auditive.[…] »
http://www.fo-rothschild.fr/soins/orl/informations-medicales/perforation-tympan.html

Comme le spécialiste vous a parlé d’une lésion éventuelle du nerf auditif, nous vous invitons à consulter la définition donnée à l’expression « dégénérescence nerveuse » sur le site Anatomie Humaine, site rédigé par le Pr. Gérard Outrequin et le Dr. Bertrand Boutillier :
« LA DEGENERESCENCE WALLERIENNE
Lorsque le corps cellulaire d’un neurone est détruit, la fibre nerveuse dégénère totalement. Lorsque la fibre nerveuse est sectionnée, la partie distale, c’est à dire la partie qui est séparée du corps cellulaire, dégénère. C’est le phénomène de la dégénérescence wallérienne. Par contre la partie proximale, c’est à dire celle qui est restée en rapport avec le corps cellulaire, peut régénérer»
www.anatomie-humaine.com/Biologie-du-neurone.html

Sur la régénération, il est précisé que :
« La régénération nerveuse peut se présenter de différentes façons. Si la fibre nerveuse n’est pas sectionnée, mais comprimée (neuropraxie par hématome ou oedème interstitiel), l’influx nerveux est temporairement interrompu. La récupération spontanée survient dans un délai de 6 à 8 semaines.
Si la fibre nerveuse est interrompue avec conservation de ses gaines de SCHWANN et de myéline, la régénération se fait normalement à la vitesse approximative d’un millimètre par jour, et la fibre retrouvera son trajet normal en suivant les gaines.
Si les gaines sont interrompues, la fibre nerveuse peut repousser dans des gaines de voisinage et présenter éventuellement des fausses routes.

Si les gaines sont interrompues et les deux segments très écartés, les fibres n’étant plus guidées se recourbent en pelotons ou en boules appelés névromes, qui sont spécialement douloureux.
On distingue donc ainsi trois grands types de lésions nerveuses périphériques : ce sont la neuropraxie, l’axnotmésis, et le neurotmésis. »
www.anatomie-humaine.com/Biologie-du-neurone.html

On comprend donc que pour qu’une régénération de la fibre soit possible, le type de lésions qu’elle a subi est déterminant.

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Bien entendu, nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions