Questions-santé 2017 - décembre

Multiples traitements contre chlamydia

Question

Bonjour, Alors je me présente, jeune homme de 21ans, on m’a récemment diagnostiqué le Chlamydiae trachomatis via un prélèvement urétral. Mon médecin m’a alors prescrit 2 boites d’Ofloxacine sur 10 jours . J’ai bel et bien terminé le traitement. Le seul symptôme ayant disparu est l’écoulement blanchâtre du début, mais la douleur /picotement lors de la miction et des gênes au niveau des testicules sont toujours présents ! Je suis donc allé revoir mon médecin avant hier qui m’a prescrit de la zithromixicine monodose (4 comprimés ) 250mg x 4 que j’ai pris hier, mais rien! Les mêmes symptômes sont toujours présents ! J’ai extrêmement peur parce que je sais pertinemment que cette IST peut rendre stérile ! Et j’essaye de la soigner au plus tôt ! Ça fait déjà 1mois que je la traîne. Dois-je changer de médecin ? Ou la revoir et lui dire qu’une fois de plus certains symptômes sont toujours présents ou alors la zithromixicine met du temps à agir ?


Réponse

Bonjour,

Vous avez une infection à Chlamydiae trachomatis depuis un mois. Vous avez pris un premier traitement sans effet sur certains de vos symptômes, suivi d’un second traitement tout aussi inopérant. Vous êtes inquiet et nous demandez conseil.

Tout d’abord, vous trouverez sur le site Eurêka santé des éditions Vidal (l'une des références dans l'information sur les produits de santé)  quels sont les traitements préconisés :
« Comment soigne-t-on les infections à chlamydies ?
Le traitement de l’infection à chlamydies repose sur la prise d’un antibiotique : habituellement un macrolide (azithromycine en une dose unique) ou une cycline (doxycycline pendant une semaine).
Il faut s’abstenir de tout rapport sexuel non protégé jusqu'à la fin du traitement ou pendant la semaine qui suit la prise d'une dose unique d'antibiotique.
Une visite de contrôle doit être effectuée un mois après la fin du traitement pour s’assurer de la guérison. »
https://eurekasante.vidal.fr/maladies/sexualite-contraception/chlamydia.html?pb=traitements

En complément, un cours sur les infections sexuellement transmissibles de la Faculté de médecine Pierre et Marie Curie : vous y trouverez des informations sur les traitements et leur efficacité et ainsi que des informations sur les risques d’infertilité que vous évoquez :
« Infection chez l’homme

La contamination masculine peut donner lieu à une uréthrite subaiguë avec léger prurit, écoulement de type séreux. On trouve également Chlamydia lors des uréthrites aiguës purulentes, mais en ce cas le rôle de l’association d’autres germes doit être discuté. L’infection est fréquemment latente. L’infection peut atteindre les voies génitales hautes et donner des orchites et des prostatites subaiguës ou chroniques. La prostatite est souvent latente et se découvre lors d’une recherche de Chlamydia dans les sécrétions prostatiques ou le sperme lors du bilan d’un couple stérile. Le rôle de Chlamydia trachomatis dans la stérilité masculine a été discuté, il semble faible. La plupart des hommes porteurs chroniques de Chlamydia ont un sperme de fertilité conservée.
Retentissement à distance de l’infection à chlamydia

Dans les deux sexes, l’infection à Chlamydia trachomatis peut donner lieu, chez certains sujets, à un déchaînement de la cascade inflammatoire avec rhumatisme, spondylarthrite ankylosante, syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter comportant arthralgie et diarrhée.
L’arthrite réactionnelle évolue par poussées aiguës ou subaiguës, pauci-articulaires, asymétriques ; elle atteint de façon préférentielle les grosses articulations des membres inférieurs (genoux), mais aussi le talon (ténosynovite du tendon d’Achille) ; des sacro-iléites ont été décrites.
La radiographie est normale. La ponction synoviale ramène un liquide riche en lymphocytes, dans lequel la technique de PCR ou LCR peuvent mettre en évidence C. trachomatis.
On a décrit chez l’homme, à titre exceptionnel, des évolutions sévères avec endocardite, glomérulonéphrite, manifestations cutanées.
Le groupe tissulaire HLA-B27 est retrouvé plus fréquemment chez les sujets faisant une arthrite réactionnelle aiguë à Chlamydia, comme à différentes bactéries.
[…]
Traitement
Les chlamydioses nécessitent des antibiotiques à diffusion intracellulaire : tétracyclines de synthèse, fluoroquinolones ou macrolides.

La durée du traitement est fonction du site et de l’ancienneté de l’infection : les infections cervicales basses isolées guérissent en 8 jours dans 80 % des cas : à ce stade de contagion maximum il est indispensable de traiter les différents partenaires.
La mauvaise compliance habituelle des jeunes et des sujets à M.S.T. amène à préférer les traitements en une prise avec effet retard sur huit jours, comme l’Azithromycine (Zithromax®) qui peut être donnée à la dose de un gramme en une prise chez les deux partenaires avec autant de chances de succès (80 %) que huit jours de Tétracyclines de synthèse. […] Les salpingites aiguës demandent trois à six semaines d’un traitement qui associe à l’antichlamydien au moins dix jours d’un antibiotique à large spectre, en raison des fréquentes associations avec des germes aéro-anaérobies, l’association Augmentin®-Oflocet® est depuis quelques années en France le traitement de référence.
Les salpingites chroniques, on l’a vu, peuvent persister après deux mois de traitement ; une association de plusieurs antichlamydiens nous semble indiquée : deux mois d’une Tétracycline de synthèse associée à une quinolone (Oflocet®) le premier mois et à un macrolide (Rulid®) le deuxième mois. »
http://www.chups.jussieu.fr/polys/gyneco/POLY.Chp.6.5.2.html

En tant que service documentaire, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous suggérons donc de reprendre contact avec votre médecin qui pourra adapter sa prescription à vos symptômes persistants.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions