Questions-santé 2017 - décembre

Examen IRM

Question

Bonjour, j'ai besoin d'une interprétation franche pour ce résultat comme suite : la séquence en T2 EG objective des stigmates hémorragique du noyaux lenticulaire et temporale postérieur gauche et splénium de corps calleux, punctiformes ne dépassent 04 MM pour la plus volumineuse se présentant en hyposignal franc.


Réponse

Bonjour,

Vous nous soumettez le compte-rendu d’un examen d’IRM et souhaitez que nous vous en donnions une interprétation.

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service documentaire et n’est pas en mesure d’interpréter le langage médical très spécialisé des radiologues. Nous invitons votre proche à revoir le médecin prescripteur de cet examen afin qu’il puisse lui en expliquer les résultats.

A titre d’information générale voici quelques définitions extraites pour la plupart, soit du Dictionnaire de l’Académie de médecine, soit de l‘Encyclopédie du Larousse médical.

- T2
« Séquence IRM, pondération T1 et T2
Le temps de répétition (TR) est l'intervalle de temps entre deux excitations. Le temps d'écho est l'intervalle de temps entre l'excitation et la survenue du signal IRM. Une séquence IRM est un ensemble d'impulsion excitatrices dont les paramètres (TE, TR par exemple) sont ajustés pour obtenir des images ayant un contraste donné (T1 ou T2 par exemple).
Dans une image pondérée en T1, la graisse apparaît hyperintense (couleur claire) et l'eau hypointense.
Dans une image pondérée en T2, l'eau apparaît hyperintense (couleur claire) et la graisse un peu plus sombre que l'eau. »
http://www.info-radiologie.ch/resonance_magnetique.php

Extrait du site d‘un radiologue suisse

- écho de gradient (EG) l.m.
« En IRM, séquence d’acquisition rapide dans laquelle l’impulsion de π (180°) de la séquence d’écho de spin est supprimée, et où l’angle de bascule q du vecteur d’aimantation macroscopique est inférieur à 90°.[…] »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=%C3%A9cho%20de%20gradient

- stigmates n.m.p.
« 1) Marques, signes, initialement liés à la notion de dégénérescence, considérés comme spécifiques d’une prédisposition ou d’un état morbide particulier et héréditairement transmissibles (B. Morel, lecteur de F. Gall, 1857, 1860).[..] »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=stigmate

- région lenticulaire
« […] De même, la forme du putamen et du globus pallidus qui rappelle celle d’une lentille donne à ces deux noyaux pris collectivement le nom de noyau lenticulaire. » (2e encadré à gauche)
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_06/d_06_cr/d_06_cr_mou/d_06_cr_mou.html
Extrait du site canadien Le Cerveau à tous les niveaux 

- splénium du corps calleux l.m.
« Extrémité postérieure épaisse du corps calleux, s’étendant  transversalement d’un hémisphère à l’autre au-dessus des colliculus dont elle reste séparée par la partie moyenne de la fissure transverse du cerveau.
Elle correspond aux radiations postérieures du corps calleux qui constituent le forceps occipital tendu entre les deux lobes occipitaux.
Syn. anc.
 bourrelet du corps calleux »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=SPLENIUM

- corps calleux
« Structure médiane de l'encéphale, constituée de fibres nerveuses, qui unit les deux hémisphères cérébraux.
Le corps calleux permet à chaque hémisphère cérébral d'exercer en permanence une action excitatrice ou inhibitrice, selon les cas, sur l'autre hémisphère.
Pathologie
Une atteinte du corps calleux peut avoir une cause vasculaire (insuffisance circulatoire, hématome), tumorale, infectieuse (syphilis), dégénérative (maladie de Marchiafava-Bignami, au cours de l'alcoolisme chronique). Quand le corps calleux n'assure plus ses fonctions, la perte de la coordination entre les deux hémisphères cérébraux provoque des troubles moteurs ainsi que des troubles de la mémoire et de l'équilibre avec tendance à la chute en arrière. »
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/corps_calleux/12197

- punctiforme :
« En forme de point. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=punctiforme

- hyposignal
« En IRM, signal d’un tissu inférieur au signal des tissus qui l’entourent.
Selon les conventions adoptées, un tissu se manifestant par un hyposignal se traduit sur l’image par un gris plus foncé que celui des tissus qui l’entourent, voire par du noir. Sur les séquences pondérées en T1 apparaissent normalement en hyposignal les tissus à T1 long; sur les séquences pondérées en T2 apparaissent en hyposignal les tissus à T2 court. »
http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=hyposignal

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous espérons cependant que ces informations pourront enrichir le dialogue avec le médecin prescripteur de cet examen.

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions