Questions-santé 2019 - août

Augumentation de l’hormone LH pendant plus de 7 jours malgré la pillule progestative c’est normal ?

Question

Bonjour, après quelques jours j’ai eu des nausées et perte d’appétit et je voulais faire un test de grossesse, par contre après 5 minutes de panique car c’était positif, je me suis rendue compte que en fait c’était des tests d’ovulation que j’ai fait par erreur. J’ai acheté après avoir accouché de mon bébé ainsi que celles de grossesse au but de ne pas tomber enceinte tout de suite, et après ça tous les jours j’ai effectué un test d’ovulation pour voir une différence mais pour ma surprise je suis au 8ème jour et c’est toujours positif, j'ai même changé de plaquette en pensant qu’elle pourrait être peut-être périmée... Je sais qu’une femme ovule pendant 24h ... mais là ça fait 8 jours passés, est-ce possible? Dois-je m’inquiéter ? Mon gynéco est en vacances mais je n'ai pas envie d’aller pour rien. Merci d’avance.


Réponse

Bonjour,

Vous vouliez faire un test de grossesse mais par erreur, vous avez réalisé un test d’ovulation qui s’avère positif depuis 8 jours, ce qui vous semble anormal.

En effet la prise de la pilule contraceptive Cerazette induit une absence d’augmentation de la LH et supprime l’ovulation comme l’indique la notice de ce médicament :

Mécanisme d’action
[…]
De plus, au cours d’une étude clinique de 12 mois, les échographies des ovaires, l’absence de pic de LH et l’absence de l’augmentation de la progestérone en phase lutéale ont permis de conclure que l’effet contraceptif de Cerazette était aussi lié à une inhibition de l’ovulation (58/59 des cas).
Efficacité et sécurité clinique
Au cours d’une étude menée sur deux cycles, en considérant qu’une ovulation a eu lieu lorsqu’un taux de progestérone supérieur à 16 nmol/l a été retrouvé pendant 5 jours consécutifs, la fréquence de l’ovulation a été de 1% (1/103) avec un intervalle de confiance à 95% de 0,02% - 5,29% dans le groupe en intention de traiter (ITT) (en prenant en compte les erreurs des utilisatrices et les échecs de la méthode). L’inhibition de l’ovulation a été obtenue dès le premier cycle d’utilisation. Dans cette étude, après interruption du désogestrel au bout de 2 cycles (56 jours consécutifs), le retour de l'ovulation s'est produit en moyenne après 17 jours (entre 7 et 30 jours).

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=61452187&typedoc=R#RcpPropPharmacologiques

Peut-être avez-vous mal utilisé le test d’ovulation. Le site canadien Passeport santé explique la procédure :

Comment fonctionne un test d'ovulation ?
En vente libre en pharmacie et sur internet, ces tests se présentent sous la forme de bandelettes ou de bâtonnets sur lequel la femme dépose quelques gouttes d’urine, de préférence au même moment de la journée. S’il n’y a pas eu de miction nocturne, on évitera de faire le test sur les urines du matin. Très concentrées, elles pourraient donner un faux positif.

https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=test-ovulation

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin et vous conseillons si cela vous inquiète, d’interroger votre médecin traitant à défaut de votre gynécologue.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions