Questions-santé 2019 - septembre

Rhésus négatif

Question

Bjr. Je suis de rhésus négatif, o- et mon partenaire b+ nous avons une fille de 5 ans. Entre temps nous avons fait une IVG inconsciemment à moins de 2 mois de grossesse sans prendre une injection par la suite. J'aimerais savoir quels sont les risques, à présent nous souhaitons avoir un autre bébé. Merci


Réponse

Bonjour,

De rhésus négatif et déjà maman, vous avez subi une IVG à 2 mois de grossesse sans injection de sérum anti-D. Vous nous demandez quels sont les risques pour une future grossesse.

Ameli.fr, site de l’Assurance maladie vous renseigne :

Comment l'incompatibilité rhésus se constitue-t-elle ?

Lors d’une première grossesse, le sang du bébé et celui de sa mère sont parfaitement séparés par le placenta : il n’y a aucun risque pour le bébé.

Durant l'accouchement, lors d'une IVG, d'une IMG ou encore après une grossesse extra-utérine, des globules rouges du fœtus passent dans la circulation sanguine maternelle. Les globules blancs de la mère (rhésus négatif) identifient les globules rouges du bébé (rhésus positif) comme des cellules étrangères et fabriquent des anticorps dits "agglutinines irrégulières" contre ce facteur ou antigène rhésus.

Lors d’une grossesse suivante, si le fœtus est de rhésus positif, les anticorps dont la mère est porteuse depuis le premier accouchement traversent le placenta, passent dans la circulation sanguine du fœtus et détruisent ses globules rouges entraînant une anémie hémolytique. Les conséquences sont graves pour le fœtus ; c’est pourquoi, chez les mères de rhésus négatif, la recherche d’agglutinines irrégulières par une prise de sang est réalisée régulièrement, durant toute la grossesse.

En pratique, si vous êtes rhésus négatif

Des mesures sont indispensables :

vous devez recevoir une injection de sérum anti-rhésus après chaque accouchement : ce sérum neutralisera les quelques globules rouges rhésus positif qui peuvent être présents dans votre sang, pour éviter la formation d’agglutinines irrégulières et protéger vos futurs bébés ;

si la grossesse se termine par une fausse couche ou par une interruption de grossesse (IVG ou IMG), une injection de sérum anti-rhésus doit également être pratiquée.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/grossesse-difficultes/diabete-hta-incompatibilite-rh

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions