Questions-santé 2019 - octobre

Opération de la colonne arthrodèse avec sacrum attaché

Question

Je cherche des forums sur ce style d'opération (arthrodèse complète avec sacrum attaché a la colonne vertébrale). J'aimerais savoir les bienfaits, les risques et les inconvénients de cette opération. La marche que le patient aura après. Merci d'avance pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous cherchez des informations sur l’opération de la colonne vertébrale avec pose d’une arthrodèse liée au sacrum, et notamment sur les conséquences de cette intervention. Vous recherchez tout particulièrement des forums.

Nous vous rappelons tout d’abord que Questions-santé est un service de documentation sur la santé et non un forum.
Vous pouvez cependant trouver ces forums en utilisant simplement les mots-clés « forum arthrodèse lombaire » dans un moteur de recherche tel que : Bibliothèque de santé, Google,  …
Pour information ou rappel, les forums sont des lieux d’échanges et de soutien qui ne peuvent se substituer à un avis médical. En revanche, vous pouvez rencontrer des patients qui ont une excellente connaissance de leur pathologie et qui peuvent vous apporter effectivement de précieux conseils.
De notre côté, nous pouvons vous donner des informations générales sur l’arthrodèse.

Voici tout d’abord sur le site de la Société française de neurochirurgie

Arthrodèse lombaire
Votre chirurgien vous propose une arthrodèse lombaire, ce document a pour objectif de vous apporter quelques précisions sur cette intervention, les différentes techniques, ses indications, ses avantages, ses inconvénients et les résultats que vous pouvez espérer.
L’arthrodèse lombaire est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de bloquer définitivement une ou plusieurs des articulations intervertébrales de la colonne lombaire.[…]

http://www.neurochirurgie.fr/spip.php?article7

Ensuite à titre d’information générale, puisque vous ne précisez pas la pathologie nécessitant cette opération chirurgicale, nous vous proposons la lecture d’extraits d’un article du Journal de réadaptation médicale (Volume 32, numéro 2, pages 79-89, juin 2012) : Actualités de la prise en charge chirurgicale des scolioses de l’adulte / C. Vincent, M. Soubeyrand, C. Court. Vous pourrez y lire :

[…] À l’inverse, l’inclusion du sacrum dans l’arthrodèse reste très débattue car elle présente des inconvénients. La fixation au sacrum augmente la morbidité opératoire en allongeant la durée opératoire, donc le saignement et le risque d’infection lui-même augmente du fait de la proximité de la cicatrice avec le périnée ainsi que la nécessité d’une désinsertion musculaire étendue. Dans les suites postopératoires, elle nécessite l’éviction de la station assise pendant quarante cinq jours hormis sur des sièges rehaussés. La fixation au sacrum fige la position du rachis lombaire sans possibilité d’adaptation du rachis lombosacré dans le plan frontal et sagittal, il n’y aura donc pour le patient aucune possibilité de rattrapage postopératoire si le déséquilibre est insuffisamment corrigé. Du fait des contraintes importantes de la charnière lombosacrée, le risque de pseudarthrose est important.
[…]
La fusion au sacrum, lorsqu’elle est obtenue, surcharge mécaniquement le sacrum et les articulations sacro-iliaques, favorisant les fractures de fatigue du sacrum et les douleurs du bassin. Dans une étude portant sur 43 patients opérés avec une arthrodèse allant au-delà de T11 jusqu’au sacrum, Balderston et al. n’ont retrouvé que 28 % de bons résultats. Les mauvais résultats sont expliqués par les pseudarthroses, la perte de lordose du rachis lombaire et la décompensation douloureuse par la fusion du bassin.
Complications
Les complications de la chirurgie de la scoliose de l’adulte varient de 30 à 80 % selon les séries, surtout après 60 ans. Daubs et al. ont retrouvé 37 % de complications, dont 20 % de complications majeures chez les patients âgés de plus de 60 ans opérés pour une arthrodèse incluant plus de cinq étages.
Baron et Alberts ont retrouvé dans une population de plus de 69 ans 40 % de complications, dont 12 % de majeures. Ces auteurs retrouvaient comme facteur prédictif l’âge, puisque au-delà de 69 ans, le risque d’avoir une complication était neuf fois plus important. Les autres facteurs de risques de complications identifiés étaient le nombre de co-morbidités, le tabagisme, l’ostéoporose, les fusions incluant le sacrum, les fusions étendues, la réalisation d’une ostéotomie transpédiculaire.
Les complications médicales les plus fréquentes sur de grandes séries sont l’infection urinaire (9 %), les troubles cognitifs transitoires qui augmentent avec l’âge, atteignant 12 % après 70 ans, la pneumopathie (3 %), l’embolie pulmonaire (2,2 %), l’iléus postopératoire (5 à 12 %), l’insuffisance rénale (1,2 %), les décompensations cardiaques (2 %) et les accidents vasculaires cérébraux (0,25 %).
Les complications locales sont l’infection du site opératoire (9 % montant à 12 % en cas de patient ayant déjà été opéré à ce niveau) ; les complications neurologiques à type de paraplégie complète s’élèvent à 0,5 % et incomplète de 0,4 à 1,25 % d’après Baron et Alberts sur une série de 1194 patients. La série américaine de la Scoliosis Research Society en 2007, portant sur 2852 patients opérés, a rapporté 1,3 % de complications neurologiques, dont 0,21 % de complication médullaires. Le risque de complications neurologiques augmente en cas de correction d’une cyphose. Une surveillance peropératoire par potentiel évoquées moteurs ou sensitifs permet de prévenir certaines complications neurologiques. Les complications radiculaires sont plus fréquentes, évaluées à 6 %, elles sont secondaires à des étirements radiculaires, des hématorachis postopératoires ou des conflits avec le matériel. Enfin, les complications mécaniques sont représentées par le démontage du matériel (surtout en cas d’ostéoporose), par les fractures au-dessus de l’arthrodèse (favorisée par l’ostéoporose ou les déséquilibres incomplètement corrigés). La fréquence des pseudarthroses augmente avec l’âge, obligeant le plus souvent à réaliser des arthrodèses circonférentielles, pour ne pas voir des ruptures en fatigue du matériel (comme les tiges), même si cela augmente la morbidité de la chirurgie. 
Résultats
Daubs et al. ont retrouvé 49 % d’amélioration du Score d’Oswestry en postopératoire.  Mais la survenue ou non d’une complication ne modifie pas la qualité du résultat final. D’autres auteurs ont rapporté 80 à 90 % de bons résultats. Glassman et al. ne trouvaient pas de différence à un an dans la qualité du résultat (score d’Oswestry) et de l’appréciation par le patient de son état de santé (SF-12) en cas de complication mineure et en cas de complication majeure seul le SF-12 était plus altéré dans ce groupe. Mermer et al. ont rapporté que 72 % des patients avaient un résultat correspondant à leur attente pour les longues fusions incluant le sacrum, mais que 74 % des patients se feraient réopérer malgré la lourdeur de l’intervention et ses complications potentielles. L’ensemble des séries montre que la douleur, la claudication neurogène, la fatigabilité sont très nettement améliorées, que les patients reprennent des activités quotidiennes normales pour leur âge et que leur image de soi est restaurée. Zimmerman et al. ont rapporté une amélioration statistiquement significative en ce qui concerne tous les tests fonctionnels (ODI, SF-36, SRS-22) dans une population opérée à 56 ans, malgré un taux de complications de 49 %. Les patients doivent être informés que 5 à 15 % d’entre eux auront des douleurs résiduelles. Les séries comparants les résultats des patients opérés et non opérés pour des scolioses de 50° ont montré que l’amélioration des douleurs et des scores fonctionnels est statistiquement supérieure chez les patients opérés. Smith et al. ont comparé deux populations opérées : l’une âgée de moins de 44 ans et l’autre de plus de 65 ans. Cette dernière était la plus atteinte sur le plan clinique, mais c’est celle qui a bénéficié le plus sur le plan algique et fonctionnel, en dépit d’un taux de complication de 71 % contre 17 % pour les plus jeunes.

https://www.em-consulte.com/article/735868/article/actualites-de-la-prise-en-charge-chirurgicale-des-

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions