Questions-santé 2019 - novembre

Utilisation Trophicrème à long terme

Question

Bonjour Suite à des saignements utérins j'ai passé une échographie qui a diagnostiqué une muqueuse utérine un peu épaisse et un fibrome. J'ai donc eu une hystéroscopie en janvier 2018 et on m'a enlevé un polype et fait un curetage. Les résultats de l'histologie étaient normaux. Au mois de septembre j'ai eu à nouveau des saignements (pendant une semaine) et à l'identique l'échographie a révélé une muqueuse utérine un peu épaisse, une hystéroscopie est prévue ce mois-ci. J'aimerais savoir si les saignements et le polype peuvent être dus à l'utilisation du produit Trophicrème que j'utilise tous les deux jours mais à double dose. Je n'ai pas eu de saignements après avoir arrêté d'utiliser Trophicrème. J'ai lu différents articles sur le sujet, sans réponse claire mais a-t-on assez de recul sur l'utilisation de ce produit qui contient des hormones, à long terme? Je vous remercie pour votre réponse.


Réponse

Bonjour,

Vous prenez un traitement hormonal local, le Trophicrème et vous nous demandez quels sont ses effets à long terme et ses éventuels effets indésirables.

Nous attirons tout d’abord votre attention sur le fait de respecter la posologie de cette crème qui est un médicament, comme l’indique la Base de données publique des médicaments :

Posologie
Respectez toujours la dose prescrite par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

On peut également lire sur cette base de données des informations concernant les effets indésirables de cette crème parmi lesquels ne figurent pas les saignements :

Effets indésirables
Comme tous les médicaments, TROPHICREME 0,1 POUR CENT, crème vaginale est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.
-  Localement : irritation ou des démangeaisons surtout en début de traitement.
- Douleurs des seins, surtout en début de traitement.
- Risque d'allergie (par exemple eczéma) en raison de la présence d'acide sorbique.

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=62263257&typedoc=N#Ann3bEffetsIndesirables

Le Dr Benchimol, gynécologue-obstétricien rappelle cependant qu’une surveillance est indispensable :

L’oestrogénothérapie par voie vaginale peut être administrée aussi longtemps que persistent les symptômes. Une surveillance clinique régulière est alors conseillée par une échographie pelvienne endovaginale ou bien l’association d’un traitement progestatif intermittent.

https://www.docteur-benchimol.com/gynecologie/9-atrophie-vulvo-vaginale.html

Enfin, quant aux effets à long terme des traitements hormonaux de substitution, une étude de la fondation Cochrane (référence internationale reconnue en matière de qualité des informations sur l’efficacité des soins de santé.) recense les risques observés :
https://www.cochrane.org/fr/CD004143/traitement-hormonal-long-terme-des-femmes-en-perimenopause-et-postmenopause

Nous n’avons pas trouvé d’informations plus précises et espérons que ces éléments vous seront utiles. [et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.]

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Question-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions