Questions-santé 2020 - janvier

Maladie de Lyme

Question

Bonjour, Je suis âgée de 61 ans. A l'âge de 13 ans, je me suis fait piquer par une tique située dans le nombril. Je ne me souviens pas si j'ai fait un érythème. En 2006 (donc 35 ans après cette piqure) de nombreux symptômes sont apparus : troubles oculaires, arythmies, douleurs articulaires, céphalées chroniques et autres.... Combien d'années après la morsure, la maladie de Lyme peut-elle se déclarer. Je sais que cette dernière peut se révéler plusieurs années après. J'ai fait des recherches mais sans réellement trouver de réponse. Serait-il possible qu'il y ait une relation de cause à effet. Merci pour toutes les informations que vous pourrez m'apporter. Cordialement


Réponse

Bonjour,

Vous avez été piquée par une tique lorsque vous étiez enfant. Plus de 30 ans après cette piqure vous avez eu différents symptômes : articulaires, oculaires, cardiaques et neurologiques. Vous souhaitez savoir si cela pourrait être la maladie de Lyme qui se serait déclarée après toutes ces années.

A titre d’information générale, nous vous proposons tout d’abord de consulter la réponse que nous avons élaborée pour répondre aux nombreuses questions sur la maladie de Lyme :
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante une-question-en-sante questions-frequentes je-cherche-des-informations-sur-la-maladie-de-lyme>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/je-cherche-des-informations-sur-la-maladie-de-lyme/

Lors de nos recherches documentaires dans les articles médicaux, nous n’avons pas trouvé d’indications précises sur le nombre d’années maximales pour déclarer la maladie de Lyme après une piqure de tique. Il est à chaque fois indiqué « plusieurs années » comme par exemple dans les documents suivants :

- La borréliose de Lyme et son diagnostic biologique / Pierre Boyer, Émilie Talagrand-Reboul, Antoine Grillon, Benoît Jaulhac. - RFL - Revue francophone des laboratoires
(Volume 2019, numéro 513, pages 44-54, juin 2019)

Borréliose de Lyme tardive
Cette phase est rarement rencontrée et se manifeste plusieurs années après l’infection initiale. Elle peut concerner les articulations (arthrite tardive de Lyme), la peau (acrodermatite chronique atrophiante). Les syndromes neurologiques sont rares à ce stade.[…]

https://www.em-consulte.com/article/1295007/article/la-borreliose-de-lyme-et-son-diagnostic-biologique

- Recommandation de bonne pratique –Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques (Juin 2018) / Haute Autorité de Santé (HAS)

La borréliose de Lyme peut donner lieu à des atteintes articulaires précoces et tardives avec un délai de 4 jours à plusieurs années après l’érythème migrant. C’est une des atteintes les plus fréquentes. ( p.4)

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-06/fiche_rbp_2_borreliose_de_lyme-v1-180618.pdf

- le compte-rendu de la 16éme conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse organisée par la Société de pathologie infectieuse de langue française le 13 décembre 2006.

[…]
3. Phase tertiaire
3.1 Manifestations neurologiques (neuroborréliose tardive)
Les complications neurologiques de la phase tertiaire représentent moins de 10 % de l’ensemble des neuroborrélioses. Elles se manifestent dans un délai de plus de 6 mois après la piqûre. » (p.15)

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2006-lyme-long.pdf

- La borréliose de Lyme / O. Péter G. Praz. - Revue Médicale Suisse (2002, volume 2. 22452)

[…]
Enfin, l'infection tardive ou chronique survient des mois ou des années après l'exposition aux borrélies. Elle prend des formes de maladies chroniques articulaires et neurologiques surtout. La symptomatologie, peu spécifique, ouvre un diagnostic différentiel très large. Seuls les examens sérologiques ou autres, effectués sur le sérum, le LCR ou le liquide synovial peuvent confirmer ce diagnostic. […]

https://www.revmed.ch/RMS/2002/RMS-2408/22452

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons d’interroger le spécialiste que vous avez certainement consulté ou votre médecin traitant.

Nous espérons que ces éléments d’information vous permettront de mieux connaitre cette maladie et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions