Questions-santé 2020 - février

OPK, essai bébé1

Question

Bonjour, alors je vous présente brièvement mon cas, je suis OPK et en essai bébé1 depuis plus d'une année, depuis un an je ne prends que duphaston, utrogestan et (metformine pendant 6 semaines) pour déclencher mes règles mais pour l'instant je n'ai pas pris de clomid ou autre médicament pour déclencher une ovulation, lors de mon hystero on a détecté un polype muqueux. Mon gynécologue m'a juste demandé de perdre du poids, et d’après lui, il n'y a aucun polype donc pas besoin de l'enlever. Lors de mon dernier cycle à j40 ( que je n'ai pas provoqué ) j'ai eu quelques pertes de sang marron que je vois seulement quand je m'essuie, accompagnées de temps en temps de petits tiraillements. Ma question: est-ce qu'une perte de poids peut suffire pour tomber enceinte? Est-ce que les pertes de sang marron sont des règles ou ça peut être lié à autre chose?


Réponse

Bonjour,

Vous souffrez du syndrome des ovaires polykystiques et souhaitez avoir un enfant. Vous nous soumettez un ensemble de symptômes et souhaitez avoir notre avis.

A titre d’information générale, nous vous proposons la lecture d’un dossier très complet réalisé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) sur les ovaires polykystiques et attirons votre attention sur le paragraphe suivant :

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est la maladie hormonale la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. Il peut entraîner des troubles de la fertilité et de la pilosité (hirsutisme), ainsi que des complications métaboliques (diabète). A ce jour, il n'existe pas de traitement spécifique. Mais les recherches en cours pourrait changer la donne en améliorant la compréhension encore imparfaite des mécanismes à l'origine de cette maladie.
[…] En cas de surpoids, une perte d’environ 10% du poids initial réduit l’hyperandrogénie [ surabondance d’hormones masculinisantes ] et montre un effet bénéfique sur l’aménorrhée, avec un potentiel bénéfice sur la fertilité. A plus long terme, cette perte de poids aura un retentissement positif sur le risque de complications métaboliques associées au SOPK. En revanche, pour les femmes dont le poids est normal, maigrir n'apporte pas de bénéfice. […]

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/syndrome-ovaires-polykystiques-sopk

Nous vous signalons également l’existence d’une association de patients :

Créée en Novembre 2018, l'association Esp'OPK a pour but d'améliorer la connaissance générale du Syndrome de Stein-Leventhal. Et ainsi, d'apporter un accompagnement particulier aux femmes diagnostiquées.
A travers cette association, ces femmes trouveront des outils afin d'aider leurs proches à mieux comprendre le syndrome, elles trouveront également de quoi s'informer autour de leur diagnostic.
Aussi, elles auront l'occasion d'échanger avec des professionnels et d'autres femmes "OPK" vers lesquels elles trouveront le soutien dont elles auront besoin.

https://www.esp-opk.org/association

En tant que documentalistes, nous ne pouvons vous donner d’avis médical. Seul un médecin, vous ayant examinée et connaissant vos antécédents médicaux sera à même de vous proposer une prise en charge adaptée.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions