Questions-santé 2020 - mars

Kyste ovarien

Question

Est-ce que lorsque l’on a un kyste aux ovaires et que la testostérone est élevée dans le corps féminin et que le corps se masculinise et que l’on guérisse de cette maladie notre corps se féminise, reprend ses formes?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si la présence de kystes ovariens peut avoir une influence sur le taux de testostérone chez la femme.

A titre d’information générale, nous vous proposons d’abord la lecture d’un dossier du site d’information de l’Assurance maladie sur les kystes ovariens :

Kyste ovarien : symptômes, diagnostic et évolution
Un kyste de l’ovaire peut rester asymptomatique ou provoquer douleurs, saignements anormaux ou troubles digestifs. Parfois, il donne lieu à des complications nécessitant une opération chirurgicale urgente (torsion ou abcès de l’ovaire, par exemple).
[…]
Le traitement d'un kyste ovarien

Pour les patientes présentant un kyste ovarien fonctionnel, une simple surveillance médicale est mise en place. En cas de complications ou en présence d'un kyste de l'ovaire organique, une ponction ou une ablation chirurgicale sont préconisées.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/kyste-ovarien-ovaire/symptomes-diagnostic-evolution

En complément sur les différents types de kystes ovariens, le site québécois d’information médicale Passeport santé précise :

Le kyste ovarien correspond à un sac rempli de liquide qui se développe sur ou dans l'ovaire. Les femmes sont nombreuses à souffrir au cours de leur existence d'un kyste ovarien. Les kystes ovariens, souvent indolores sont très fréquents et rarement graves.
[…]
Les différents types de kystes ovariens
Les kystes ovariens 
fonctionnels
Ce sont les plus fréquents. Ils apparaissent chez les femmes entre la puberté et la ménopause, car ils sont liés aux cycles menstruels : 20 % de ces femmes présentent de tels kystes si l’on réalise une échographie. Seules 5 % des femmes ménopausées présentent ce type de kystes fonctionnels.
Les kystes fonctionnels ont tendance à disparaître spontanément en quelques semaines ou après deux ou trois cycles menstruels : 70 % des kystes fonctionnels régressent en 6 semaines et 90 % en 3 mois. Tout kyste persistant plus de 3 mois est considéré comme n’étant plus un kyste fonctionnel et il doit être analysé. Les kystes fonctionnels sont plus fréquents chez les femmes ayant une contraception progestative (sans estrogènes).
Les kystes ovariens organiques (non fonctionnels)
Ils sont bénins dans 95 % des cas. Mais ils sont cancéreux dans 5 % des cas. Ils sont classés en quatre types :
Les kystes dermoïdes peuvent contenir des cheveux, de la peau ou des dents parce qu’ils proviennent des cellules qui produisent l’œuf humain. Ils sont rarement cancéreux.
Les kystes séreux,
Les kystes muqueux
Les cystadénomes
séreux ou mucineux proviennent du tissu ovarien.
Les kystes liés à l’endométriose (endométriomes) dont le contenu est hémorragique (ces kystes contiennent du sang).
Le syndrome des ovaires polykystiques
On parle de syndrome des ovaires polykystiques lorsque la femme présente de multiples petits kystes aux ovaires.

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=kyste-ovarien

Vous précisez par ailleurs avoir un taux élevé de testostérone et souhaitez savoir si un lien est possible avec les kystes de l’ovaire. Dans un article intitulé Analyse de la testostérone publié sur le même site Passeport santé en août 2015, un passage évoque en particulier les causes éventuelles, chez la femme, d’un taux élevé de testostérone :

Chez la femme, le principal problème lié à la testostérone est l’hyperandrogénie, définie comme une sécrétion excessive d’androgènes. Elle se manifeste par plusieurs symptômes, surtout : l’hirsutisme (poils drus sur des zones « masculines », comme le menton), l’acné ou la séborrhée, des troubles du cycle menstruel, etc.
Elle peut être liée à plusieurs causes, comme :

  • - syndrome polykystique des ovaires
  • - tumeur corticosurrénalienne  ou ovarienne dite « virilisante » (concentration de testostérone supérieure à 5,2 nmol/L)
  • - hyperandrogénie ovarienne
  • - hyperandrogénie surrénalienne

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=analyse-testosterone-sang

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin traitant, seule personne à même par la connaissance de votre dossier médical, de vous apporter une réponse adaptée à votre situation.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions