Questions-santé 2020 - mars

Les masques FFP2

Question

Je suis très motivé pour le non gaspillage qui causera tôt ou tard un autre problème pour la planète. Ma question : comment recycler les masques FFP2 pour éviter de les jeter dans la nature. Ou y-a-t-il un organisme de recyclage de ces masques.


Réponse

Bonjour,

Soucieux de l’environnement, vous souhaitez savoir si un recyclage des masques de protection contre le coronavirus est possible.

A titre d’information générale, nous vous proposons la lecture de deux documents sur les bonnes pratiques d’utilisation des masques :

Le premier, issu du site du Ministère de la santé et des solidarités et daté de 2008, donne les informations suivantes sur l’usage des masques :

[…]
Le masque anti-projections (de type « chirurgical »). 

 

  • Destiné à éviter lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles :
    - par voie de gouttelettes (transmission par des gouttelettes de salive ou de sécrétions des voies aériennes supérieures) ;
    - ou par voie aérienne (transmission aéroportée par de fines particules de moins de 5 microns).
  • Porté par le patient contagieux, dès les premiers symptômes, pour prévenir la contamination de son entourage et de son environnement.
  • À jeter dès qu’il est mouillé ou souillé, dans une poubelle si possible équipée d’un couvercle et munie d’un sac plastique. L’élimination se fait par la filière des ordures ménagères. Un double emballage est recommandé pour préserver le contenu du premier sac en cas de déchirure du sac extérieur, lors de la collecte.

[…]  Le masque de protection respiratoire individuelle (de type FFP2).
C’est un masque filtrant (de type FFP2), destiné à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Il le protège a fortiori aussi contre le risque de transmission par gouttelettes.

 

  • Il est composé d’une pièce faciale (demi-masque ou masque complet) et d’un dispositif de filtration.
  • Sa durée de protection varie entre trois et huit heures, mais il est difficilement supporté au-delà de quelques heures (voir recommandations du fabricant).
  • Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé. Il doit être changé immédiatement en dehors de la présence du patient, chaque fois qu’il est souillé, mouillé, ou mal positionné sur le visage.
  • Le port de masques de type FFP2 est préconisé pour les personnels de soins lors des phases de transmission interhumaine et pandémique et pour les personnes à risque majeur d’exposition (proximité de moins de un mètre d’une personne malade), tels que les professionnels de santé au contact des malades.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Masques.pdf

Un document plus récent de la Société française d’Hygiène Hospitalière (SF2H) donne les recommandations suivantes sur l’utilisation des masques :

D’une part

  • De respecter les conditions d’utilisation de port des masques selon la notice d’utilisation du fabricant pour préserver leur efficacité.
  • De respecter les bonnes pratiques d’élimination des masques pour éviter d’augmenter le risque de transmission (notamment la réalisation d’une hygiène des mains après retrait et élimination du masque). 

          D’autre part :

  • De ne pas réutiliser un masque dès lors qu’il a été manipulé et ôté du visage.
  • Du fait de la situation épidémiologique et des stocks de masques disponibles imposant une rationalisation de leur usage, d’autoriser le port prolongé du même masque chirurgical anti-projection ou appareil de protection respiratoire filtrant de type FFP pour plusieurs patients en tenant compte des facteurs ci-dessous:

              – Tolérance et acceptabilité du professionnel de santé
              – Humidité de la partie filtrante du masque
              – Intégrité du masque (ex. élastique et partie filtrante)
              – Risque de projection avéré de projection de gouttelettes infectieuses

  • De ne pas dépasser une durée maximale de 4h pour le port d’un même masque chirurgical anti-projection selon la notice d’utilisation du fabricant.
  • De ne pas dépasser une durée maximale de 8h pour le port d’un même appareil de protection respiratoire de type FFP selon la notice d’utilisation du fabricant 

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/emergences/avis-sf2h-utilisation-masque-14mars2020.pdf

Nos recherches ne nous ont pas permis d’identifier de filières de recyclage, mais des filières de récupération et de destruction existent déjà pour les Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux (DASRI) comme l’indique ce dossier du Ministère de la transition écologique et solidaire :
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/dechets-dactivite-soins-risques-infectieux-dasri

Le Code de la santé publique régit ce circuit d’élimination des déchets d’activités de soins :

Section 1 : Déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés.
Sous-section 1 : Dispositions générales
[…]
Article R1335-6 Les déchets d'activités de soins et assimilés sont collectés dans des emballages à usage unique. Ces emballages doivent pouvoir être fermés temporairement et ils doivent être fermés définitivement avant leur enlèvement. Les emballages sont obligatoirement placés dans des grands récipients pour vrac, sauf dans les cas définis par arrêté des ministres chargés de l'environnement et de la santé.
Le conditionnement, le marquage, l'étiquetage et le transport des déchets d'activités de soins et assimilés sont soumis aux dispositions réglementaires prises pour l'application de la loi n° 42-263 du 5 février 1942 relative au transport des matières dangereuses et de l'article L. 543-8 du code de l'environnement, auxquelles peuvent s'ajouter des prescriptions complémentaires définies par arrêté des ministres chargés de l'agriculture, de l'environnement et de la santé, et après avis du Haut Conseil de la santé publique. 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=E1B268BE2EDBD94848840379313E389B.tplgfr30s_2?idSectionTA=LEGISCTA000022963923&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20130724

Cependant pour faire face à une pénurie de masques, le Collège de la Médecine Générale (association loi 1901 qui regroupe l’ensemble des organisations qui œuvrent pour la discipline médecine générale : syndicats représentatifs, structures scientifiques, structures académiques, structures de formation, associations pour la promotion de la spécialité) préconise une réutilisation des masques chirurgicaux et non FFP2 selon certaines procédures.

 NDLR. En accumulant les virus dans l’humidité du tissu, les masques tissus peuvent s’avérer être des « nids à virus » propices à l’infection.
Si la pénurie devait amener à réaliser une « médecine de brousse », il semblerait préférable d’opter pour une option de recyclage des masques chirurgicaux :
– Manipuler les masques en ne touchant que les élastiques
Mettre les masques usagés dans une boîte fermée sèche (si possible avec un dessicant type gros sel)
– Attendre 6 jours avant de les réutiliser

https://lecmg.fr/coronaclic/

Un article récent du journal Le Monde apporte les précisions suivantes au sujet de l’élimination des masques :

Consignes aux particuliers pour jeter masques et mouchoirs usés
Le gouvernement a demandé lundi aux particuliers de prendre des mesures de précaution particulière pour jeter à la poubelle les mouchoirs, gants et masques usagés dans le contexte d’épidémie de Covid-19. 

"Il est demandé aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel", rapporte un communiqué du ministère de la transition écologique. "Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères", précise le document, qui souligne que ces objets ne doivent pas être jetés dans la poubelle jaune, destinée aux déchets recyclables.

https://www.lemonde.fr/planete/live-embed/2020/03/23/l-europe-face-au-coronavirus-602-nouveaux-morts-en-italie-la-hausse-la-plus-faible-depuis-le-debut-de-l-epidemie_6034152_3244.html?highlight=1186739361

Enfin nous vous proposons une information donnée sur France Inter le 05 avril 2020 :

Face à la pénurie, un consortium de 19 laboratoires du CNRS et du CEA a planché sur des pistes de recyclage des masques qu'utilisent les soignants. Parmi une pléiades de techniques, plusieurs sont prometteuses, avec une efficacité suffisante pour répondre aux normes.

https://www.franceinter.fr/sciences/masques-pour-soignants-et-si-on-les-recyclait#xtor=EPR-5-[Meilleur06042020]

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé. 

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Question-santé 

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/ (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 28/03/20, mise à jour le 09/04/20



Retour à la liste des questions