Questions-santé 2020 - avril

Covid 19

Question

Qu’en est-il du covid 19 pour les personnes qui font des apnées du sommeil et qui sont équipées d’un appareil pour cela la nuit. Sont-ils plus protégés ? Ou risquent-ils autant d’attraper aussi le covid19 même confinés ?


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si l’apnée du sommeil constitue une pathologie à risque face au coronavirus Covid-19. Vous souhaitez également savoir si l’appareillage de nuit par PPC assure une protection particulière face à la maladie.

Concernant les personnes à risque, voici ce qu’indique le Haut Comité de Santé Publique :

[…] Les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :
- personnes âgées de 70 ans et plus (même si les patients entre 50 ans et 70 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) ;
- patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
- les malades atteints de cirrhose au stade B au moins
- les patients aux antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
- Les diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
- les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
- les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
- les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

 

  • médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
  • infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mn³
  • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques,
  • atteint d’hémopathie maligne en cours de traitement,
  • présentant un cancer métastasé,

- Les malades de cirrhose au stade B au moins ;
- Les femmes enceintes par analogie avec les séries publiées sur le MERS-CoV et le SRAS en dépit d’une petite série de 18 cas d’infections à SARS-CoV-2 ne montrant pas de sur-risque ni pour la mère ni pour l’enfant ;
- Les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m² : par analogie avec la grippe A(H1N1)

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/coronavirus-qui-sont-les-personnes-fragiles

En complément, la Société Française de Cardiologie a publié un texte réalisé par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil (SFRMS), la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) et la Fédération Française de Pneumologie (FFP) à propos du syndrome d’apnée du sommeil (SAS) et de l’épidémie de covid-19:

Le SAS est-il un facteur de risque ou de gravité vis-à-vis de l’infection à COVID-19 ?
Il n’y a pas d’argument pour une augmentation du risque lié directement au SAS. En revanche, le SAS est souvent associé à des conditions identifiées comme facteurs de risque ou de gravité de l’infection à COVID-19 (obésité, diabète, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaires).

Le traitement par PPC doit-il être poursuivi en cas d’infection à COVID-19 confirmée ou suspectée ?
Il n’y a aucune donnée sur l’impact clinique du traitement par PPC chez les patients avec SAS infectés par le COVID-19. En revanche, la fuite intentionnelle au masque et les forts débits d’air délivrés par la machine pourraient contribuer à diffuser le virus dans l’environnement du patient, et exposer son entourage proche.[…] 

https://sfcardio.fr/actualite/apnees-du-sommeil-pression-positive-continue-et-coronavirus-covid-19

Concernant les moyens de protection face au Covid-19, l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) rappelle :

Se laver fréquemment les mains
Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon
Pourquoi? Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon tue le virus s’il est présent sur vos mains.
Éviter les contacts proches
Maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.
Pourquoi? Lorsqu’une personne infectée par un virus respiratoire, comme la COVID-19, tousse ou éternue, elle projette de petites gouttelettes contenant le virus. Si vous êtes trop près, vous pouvez inhaler le virus.
Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
Pourquoi? Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, vous risquez d’être en contact avec le virus présent sur ces surfaces.
Respecter les règles d’hygiène respiratoire
Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement – jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée et se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
Pourquoi ? Se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d’éternuement permet d’éviter la propagation des virus et autres agents pathogènes.
Tenez-vous informé et suivez les conseils de votre médecin
Tenez-vous au courant des dernières évolutions concernant la COVID-19. Suivez les conseils de votre médecin, des autorités de santé nationales et locales ou de votre employeur pour savoir comment vous protéger et protéger les autres de la COVID-19. 
Pourquoi ? Ce sont les autorités nationales et locales qui disposent des informations les plus récentes sur la propagation ou non de la COVID-19 dans la région où vous vous trouvez. Elles sont les mieux placées pour expliquer ce que les personnes dans votre région devraient faire pour se protéger. 

https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Porter un appareil de PPC ne fait pas partie des mesures de protection citées par l’OMS et nous n’avons pas trouvé d’autres informations à ce propos.

Cependant n’étant pas des spécialistes du sujet, nous vous invitons à contacter notre partenaire le Réseau Morphée. L’association a mis en place un service spécial afin de répondre aux questions des patients dans le cadre de l’épidémie : https://blog.reseau-morphee.fr/2020/03/31/hotline-sommeil-confinement/

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin, qui connaissant votre dossier médical, est l’interlocuteur à privilégier pour toute question relative à votre santé.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Question-santé 

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé http://www.universcience.fr/fr/cite-de-la-sante/ (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions