Questions-santé 2020 - avril

Quel masque utiliser

Question

Je possède 2 masques qui servent de protection pour la peinture. Achetés dans une société de bricolage. Est-ce que je peux les utiliser pour me protéger du covid. Merci. Cordialement


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si les masques utilisés pour le bricolage peuvent également être utilisés comme protection dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

Compte tenu de l’évolution très rapide des directives face au port du masque, nous vous proposons la lecture d’une sélection d’articles sur le sujet en date du 07 avril 2020. Ces informations sont susceptibles d’évoluer dans le temps.

Tout d’abord, nous vous invitons à lire les préconisations actuelles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le port du masque :

Quand utiliser un masque ?
    - Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le 2019-nCoV.
    - Portez un masque si vous toussez ou éternuez.
    - Le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
    - Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l’utiliser et l’éliminer correctement

https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/when-and-how-to-use-masks

Cependant, d’autres institutions font évoluer leur position sur le port du masque comme l’indique un article du journal Le monde du 05 avril 2020 :

Faut-il généraliser le port du masque ? Le discours officiel commence à s’infléchir
Alors que l’Organisation mondiale de la santé veut limiter les masques aux soignants et aux malades, le gouvernement américain et l’Académie de médecine en France préconisent un recours plus large. […]

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/04/faut-il-generaliser-le-port-du-masque-le-discours-officiel-s-inflechit_6035546_3244.html

Ainsi, concernant les masques, nous vous proposons de lire les dernières recommandations de l’Académie de médecine en France :

Communiqué de l’Académie : « Pandémie de Covid-19 : mesures barrières renforcées pendant le confinement et en phase de sortie de confinement »
En Extrême-Orient, depuis de nombreuses années, le port d’un masque anti-projection par la population est à la fois une mesure de prévention et un acte de civisme en situation d’épidémie de virus à tropisme respiratoire (notamment dans les pays les plus frappés par le virus du SRAS en 2003). Face à l’épidémie de Covid-19, cette mesure a contribué à une réduction du taux de reproduction à Taïwan, Singapour et en Corée du Sud.

Il est établi que des personnes en période d’incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l’infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d’un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur.

Recommandations de l’Académie nationale de médecine :
–  en situation de pénurie de masques[1] et alors que la priorité d’attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l’État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ;

– en phase de décroissance de la courbe épidémique, la volonté des pouvoirs publics d’atténuer autant que possible l’impact économique et social de la pandémie conduira à une décision de levée du confinement à domicile de la population. Afin que la levée du confinement puisse être la plus précoce et la moins risquée possible, l’Académie nationale de Médecine souligne l’importance que cette levée du confinement s’accompagne d’un maintien des mesures barrières actuellement préconisées jusqu’au contrôle de la circulation du virus attesté par l’absence de nouveau cas déclaré pendant une période de 14 jours. Dans le cadre de cette levée du confinement, le port obligatoire d’un masque « grand public » ou « alternatif » par la population devrait être maintenu ;
– en France, l’habitude n’a pas été prise de constituer un petit stock de masques anti-projection dans chaque foyer. La pénurie de masques risquant de durer encore quelques semaines, force est de recourir, actuellement et en vue de la sortie du confinement, à l’utilisation d’un masque « grand public » ou « alternatif ». L’Académie nationale de Médecine recommande que les indications pratiques pour la fabrication d’un tel masque [2] [3] [4] soient largement portées à la connaissance de la population.
[1] Avis Masques et Covid-19 de l’Académie nationale de Médecine, 23 mars 2020 : http://www.academie-medecine.fr/masques-et-covid-19-avis-de-lacademie-nationale-de-medecine/
[2] https://www.youtube.com/watch?v=7Lg0jnJ3hEo Avec l’aimable autorisation du Pr Daniel Garin, ancien chef du département de virologie du Centre de Recherche du Service de Santé des Armées
[3] Société française de sciences de la stérilisation https://www.youtube.com/watch?v=QkEWqKntdSc
[4] Avis de la Société française des sciences de la stérilisation et de la Société française d’hygiène hospitalière concernant les matériaux utilisés en alternative pour la confection des masques de protection, 21 mars 2020

http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-pandemie-de-covid-19-mesures-barrieres-renforcees-pendant-le-confinement-et-en-phase-de-sortie-de-confinement/

Concernant votre question sur la possibilité d’utiliser des masques de bricolage, nous avons identifié peu d’informations à ce propos. Cependant, un article de la radio RTL (22/03/20) précise à ce sujet :

Ainsi, les écharpes et bandanas sont présentés comme totalement inefficaces contre les virus, et par conséquent comme ne protégeant pas du covid-19. En ce qui concerne les masques de bricolage, seuls les masques de chantiers certifiés EN149, peuvent être suffisamment protecteurs, à condition d'être bien portés. Quelle que soit l'option choisie, la meilleure méthode pour se protéger du coronavirus est l'hygiène. "Si vous voulez vraiment vous protéger et protéger les autres, c'est le lavage des mains, c'est le gel hydroalcoolique, c'est la distanciation sociale", a ainsi insisté Olivier Véran sur RTL.

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/coronavirus-quels-sont-les-masques-qui-protegent-et-ceux-qui-ne-protegent-pas-7800294654

Si vous souhaitez plus d’informations sur le coronavirus, nous vous invitons à consulter le focus que nous avons élaboré :
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante chercher-de-la-documentation selections-documentaires focus-sur-le-coronavirus>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/chercher-de-la-documentation/selections-documentaires/focus-sur-le-coronavirus/

Enfin, sachez que le Ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information "Nouveau coronavirus". Cette plateforme téléphonique est accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, 24h sur 24). La plateforme n’est cependant pas habilitée à donner de conseils médicaux.

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Réponse du 07/04/20



Retour à la liste des questions