Questions-santé 2020 - avril

Urée

Question

J’ai des douleurs vives articulaires aux orteils par excès d'acide urique. Je marche 6 à 10 km jour Est-ce déconseillé ? Ainsi que les anti-inflammatoires ? Merci


Réponse

Bonjour,

Vous souffrez de douleurs articulaires au niveau des orteils par excès d’acide urique et vous nous demandez si la marche à pied quotidienne jusqu’à 10 km et la prise d’anti-inflammatoires sont contre-indiqués.

Voici les informations sur l’acide urique extraites du site Labtest online (site d’information publique sur les examens de biologie médicale, réalisé par les professionnels du laboratoire)

Qu'est-ce qui est analysé ?
L’acide urique est produit par la dégradation des purines encore appelées bases puriques. Les purines sont des composants chimiques provenant des acides nucléiques (composants de l'ADN). Elles passent dans la circulation sanguine après digestion (dégradation des acides nucléiques d'origine alimentaire) ou suite au métabolisme normal des cellules dans l’organisme (dégradation et renouvellement). L’excès d’acide urique est éliminé par les reins et retrouvé dans les urines; l’excédent est excrété dans les selles.
Si trop d’acide urique est produit ou si l’excrétion est diminuée, il peut s’accumuler. La présence d’un excès d’acide urique peut provoquer la goutte (une inflammation produite dans les articulations quand les cristaux d'acide urique s’y déposent).
Les causes les plus courantes de l’accumulation d’acide urique sont une tendance héréditaire à surproduire de l’acide urique ou une insuffisance des fonctions rénales entraînant une diminution de l'élimination de l’acide urique.

http://www.labtestsonline.fr/tests/UricAcid.html?tab=2

Nous supposons que vous souffrez de crises de goutte. Si tel est le cas, nous vous proposons de parcourir le dossier élaboré par l’Assurance maladie sur ce thème et en particulier le chapitre consacré au traitement de la goutte qui évoque les médicaments et prodigue des conseils dans le cadre d’un traitement de fond :

[…] Le traitement de la crise de goutte
Crise de goutte : calmer l’inflammation de l’articulation

Le traitement passe tout d’abord par la mise au repos de l’articulation atteinte par la goutte (repos du pied en cas d’atteinte d’une articulation d’un orteil par exemple). Un appareillage, telle une orthèse, peut être proposé pour soulager l’articulation (par exemple, du poignet).
Afin de diminuer l’inflammation, il est recommandé de refroidir l’articulation avec de la glace. Celle-ci de ne doit pas poser directement sur la peau pour éviter la sensation de « brûlure » provoquée par le froid. Il est préférable de la glisser dans un linge propre avant de la poser sur l’articulation inflammatoire (souvent le gros orteil). L’opération peut être renouvelée chez soi, toutes les 4 heures ; cela raccourcit la durée de l’accès goutteux.
[…]
Le traitement médicamenteux de la crise de goutte

Différents médicaments peuvent être prescrits par le médecin traitant pour traiter la crise de goutte ; le choix se fait en fonction du patient.
Colchicine
Anti inflammatoires non stéroïdiens

Corticoïdes
[…]
La prise en charge de fond de la goutte
Les mesures hygiéno-diététiques indispensables en cas de goutte
Les mesures hygiéno-diététiques ont un effet modéré pour faire baisser le taux d’acide urique dans le sang. Elles gardent cependant tout leur intérêt en termes de santé globale, étant donné les comorbidités fréquemment associées à la goutte, et le risque cardiovasculaire.
Les mesures hygiéno-diététiques indispensables en cas de goutte

[…]
En cas de goutte, il est donc nécessaire :

  • de maigrir progressivement (entre 5 à 15 %) en cas de surpoids ou d’obésité ;

  • de pratiquer un exercice physique régulier, adapté à l’état de santé ;

  • de diminuer la consommation de boissons alcoolisées. Il est indispensable d’arrêter de boire :

    • de la bière, très riche en purines, même lorsqu’elle est sans alcool ;

    • des alcools forts.

  • de ne plus consommer de sodas sucrés ;

  • d’adopter une alimentation équilibrée et de réduire la consommation de produits riches en purines : viande, poissons, fruits de mer en préférant la viande maigre ;

  • d’augmenter les apports en laitages appauvris en graisses (lait écrémé) qui favorise l’élimination de l’acide urique par les reins. La consommation de cerises a aussi cet avantage ;

  • de consommer du café, de la vitamine C (en l’absence de contre-indication) qui auraient un rôle hypo-uricémiant.[…]https://www.ameli.fr/marne/assure/sante/themes/goutte/traitement

 https://www.ameli.fr/marne/assure/sante/themes/goutte/traitement

Enfin, le site Crise de goutte.fr, élaboré par l’association Cristal (Club rhumatologique pour l’information sur les arthropaties microcristalines) donne de nombreuses informations pour mieux comprendre les origines de la goutte.
Vous y trouverez en particulier une rubrique «conseils» pour vous aider à adapter votre mode de vie et éviter les récidives :
http://www.crisedegoutte.fr/fr/comprendre-la-goutte/conseils.html

En tant que documentalistes, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous invitons à échanger avec votre médecin traitant, qui connaissant votre dossier médical, sera le mieux à même de vous prodiguer des conseils et une prise en charge adaptés à votre situation.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Question-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question.
Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions