Questions-santé 2020 - juin

Appareil PPC et précision

Question

Bonjour, Ayant une apnée du sommeil, je suis appareillée depuis 1 an. Depuis un mois, j’ai remarqué que parfois mon appareil se met à la pression maximum (12) et même si je me réveille, l’appareil reste à sa pression maximum et ne descend pas, même en étant réveillée et en le regardant. Je voulais savoir si ceci est normal ?


Réponse

Bonjour,

Souffrant d’apnées du sommeil, vous avez été appareillée il y a un an. Depuis un mois, votre appareil présente des variations de pression inhabituelles. Vous nous demandez conseil.

Nous vous remercions de votre confiance mais Questions-santé est un service documentaire qui ne peut donner d’avis médical. Nous pouvons en revanche vous donner des informations générales sur la base des recherches documentaires que nous avons réalisées.

Concernant le fonctionnement de votre appareil, nous vous proposons des informations générales au sujet des appareils à PPC, données par le Réseau Morphée, spécialiste du sommeil :

Le corps de l’appareil
Il s’agit d’une petite machine avec une turbine qui envoie un flux d’air léger et continu tout au long de la nuit. L’air de la pièce est envoyé sous pression dans les voies aériennes supérieures par l’intermédiaire d’un masque posé sur le nez, ou sur le nez et la bouche. La pression peut être réglée par le médecin après une nuit d’enregistrement qui détermine la pression efficace pour que vous soyez bien corrigé. L’appareil de PPC lance alors une seule pression fixe programmée tout au long de la nuit. Ou bien c’est l’appareil lui-même qui détecte les événements respiratoires et ajuste la pression au cours de la nuit. On parle de PPC autopilotée. Si l’obstruction a besoin d’une grande pression pour être corrigée, l’appareil augmentera simplement son débit pour ajuster la pression, à l’inverse, s’il y avait moins d’obstruction, l’appareil abaissera sa pression. Pour certaines personnes un seul niveau de pression ne suffit pas. On fait alors appel à des appareils à 2 niveaux de pression dite BiPAP (Bilevel positive airway pressure), une pression agit lors de l’inspiration, l’autre un peu moins forte à l’expiration.[…]

https://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/apnees-sommeil/le-traitement-par-ppc

Le Guide de la Fédération AntadirApnées du sommeil vous apporte des précisions :

Quels sont les différents modes de fonctionnement ? (p.117)
[…] Les appareils de PPC à mode autopiloté. Ils permettent à la pression de s’adapter à vos besoins de ventilation suivant les événements respiratoires (apnées, hypopnées, ronflements, etc.). Le médecin prescrit la pression de référence mais rajoute une fourchette de réglage qui indique la variation supérieure ou inférieure autorisée par rapport à la pression de référence (par exemple 10 cm H2O et +3 ou -3). Dans certains cas, ce mode peut améliorer votre confort. En l’absence d’événements respiratoires à corriger, la pression diminue jusqu’à son seuil minimal autorisé. Lorsque la machine détecte un événement respiratoire, la pression monte pour le corriger. Pour permettre un endormissement plus confortable, la plupart des appareils de PPC proposent une montée en pression progressive (ou rampe) au démarrage (programmable entre cinq à trente minutes). Cela vous évite de ressentir de façon désagréable dès l’allumage l’arrivée de l’air à une pression maximale.

Au bout de combien de temps vais-je m’habituer à la machine ? (p.135)
[...] Si vous pensez qu’il s’agit d’un problème au niveau du masque ou de la machine (sur quel bouton appuyer ou comment marche la rampe de montée en pression...), vous devez contacter le personnel qui vous a installé l’appareillage. S’il s’agit d’un autre problème, contactez votre médecin.

Comment s’organise l’entretien et le contrôle de la machine ? (p.137)
[…] Le contrat que vous avez passé avec l‘organisme prestataire qui vous loue le matériel comprend un contrôle et un entretien régulier de la machine, de l’humidificateur, du circuit et du masque, ainsi que du changement périodique des divers éléments (circuit filtres, masque...). Si, entre deux visites régulières, vous constatez que des éléments de votre machine sont abîmés (circuit percé, bruits anormaux de fuite par exemple), vous pouvez contacter le personnel spécialisé des prestataires pour qu’il vous le remplace (visite ou envoi) sans frais de votre part.

https://docplayer.fr/622240-Guide-splf-a-l-usage-des-patients-et-de-leur-entourage-tout-ce-que-vous-voulez-savoir-sur-le-syndrome-d-apnees-du-sommeil.html

Nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Nous vous conseillons de prendre contact avec le prestataire qui vous a fourni l’appareil pour qu’il évalue le fonctionnement de l’appareil. Si aucun dysfonctionnement n’est observé, vous pourrez contacter votre médecin qui déterminera s’il s’agit d’un problème médical.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

 NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions