Questions-santé 2020 - juin

Choix entre valve biologique ou mécanique

Question

Bonjour, j'ai ma sœur qui doit subir une chirurgie du cœur pour un remplacement de ses valves aortique et mitrale car y a une valve qui est rétrécie et une autre qui est abimée, de ce fait le sang fuit. Elle doit remplacer les 2 valves mais elle hésite entre la valve biologique et mécanique. Elle sait très bien que les 2 choix ont des inconvénients et des avantages. Que choisir. Merci


Réponse

Bonjour,

Votre sœur doit subir une chirurgie cardiaque pour un remplacement des valves aortiques. Elle ne sait quelle valve choisir (mécanique ou biologique). Vous souhaitez que nous la conseillions sur ce choix.

Nous vous remercions de votre confiance mais Questions-santé est un service documentaire sur la santé et nous ne sommes pas en mesure d’émettre d’avis médical.
Nous pouvons en revanche vous donner des informations générales en nous appuyant sur la base de nos recherches documentaires.

Ainsi, nous vous proposons la lecture d’un document réalisé par la Fédération française de cardiologie (2019) et attirons votre attention sur le paragraphe traitant des prothèses :

UNE PROTHÈSE MÉCANIQUE
Elle est constituée d’une partie fixe, une cage dont la base se fixe sur l’anneau valvulaire, et d’une partie mobile de forme variable (une bille, un disque ou des ailettes). Les prothèses mécaniques utilisées actuellement sont des prothèses à ailettes.
Quel avantage ? La solidité et donc la durée. Elles peuvent rester en place plus de 30 ans.
Quel inconvénient ? Elles risquent d’entraîner la constitution de caillots ; un traitement continu par « anti-coagulant » doit être pris. […]

UNE PROTHÈSE BIOLOGIQUE OU BIOPROTHÈSE
Elle est constituée d’une armature sur laquelle sont fixées des valves biologiques. Un anneau métallique fixe la bioprothèse sur l’anneau valvulaire. De nouvelles prothèses dites « stentless » sont montées sur un tissu souple. Le tissu valvulaire est d’origine animale (veau, porc) ou plus rarement humaine (homogreffe).
Quel avantage ? Elles ne nécessitent pas de traitement anticoagulant.
Quel inconvénient ? Les bioprothèses se détériorent avec le temps. La détérioration débute à partir de 10 ans environ, elle est plus précoce chez le sujet jeune. Le choix entre prothèse mécanique et bioprothèse fait intervenir de nombreux critères, dont l’âge du patient. Il est essentiel d’informer le patient des avantages et des inconvénients des prothèses mécaniques ou biologiques afin qu’il puisse effectuer un choix éclairé.

https://www.fedecardio.org/sites/default/files/Juill-2019-Maladies-Valves-WEB.pdf

Enfin, nous vous proposons la lecture d’un article rédigé par l’Unité de cardiologie et chirurgie cardiaque de l’hôpital Jacques Cartier à Massy et intitulé Les principaux facteurs de choix d’une prothèse cardiaque (2013) :

On voit que l’âge et la nécessité ou non de suivre un traitement anticoagulant vont, pour un patient donné, conduire au choix d’une bioprothèse ou d’une prothèse mécanique.
Schématiquement, les patients au-delà de 65-70 ans recevront une bioprothèse
qui ne nécessite pas de traitement anticoagulant mais avec un risque de dégénérescence structurelle après 10 à 15 ans de fonctionnement avec une bioprothèse mitrale alors que cette dégénérescence ne surviendra qu’après une vingtaine d’années avec une bioprothèse aortique. A l’inverse, les patients de moins de 65-70 ans recevront plus volontiers des prothèses mécaniques mais seront soumis à vie à un traitement anticoagulant.
En position aortique un patient de plus de 65 ans chez qui on implante une bioprothèse n’a que 10% de risque d’être réopéré après 15 ans et ce risque n’est que de 15% après 20 ans dans la série française la plus ancienne.
Le risque d’une réintervention est le même que celui de la primo-implantation si elle est réalisée « à froid », dans un contexte non urgent et en l’absence d’endocardite.

En plus de ces critères importants de l’âge et du traitement anticoagulant, d’autres critères vont orienter le choix de la prothèse valvulaire, notamment le désir du patient correctement informé, ses activités physiques professionnelles et sportives.
Par ailleurs, chez la jeune femme en âge de procréer, on préfèrera une bioprothèse afin d’éviter les risques tératogènes du traitement anticoagulant qui, de plus, est difficile à équilibrer au cours de la grossesse en raison de la variation du volume du sang (volémie).
Chez les patients dialysés et en l’absence d’hyperparathyroïdie non contrôlée, on peut préférer les bioprothèses qui permettent une gestion plus aisée des séances de dialyse du point de vue de l’anticoagulation.
Chez le patient qui ne peut pas suivre un traitement anticoagulant ou qui ne peut pas en contrôler son efficacité pour des raisons économiques, sociales, géographiques ou psychiques, on préfèrera utiliser une bioprothèse plutôt qu’une prothèse mécanique.
Les patients qui sont déjà sous traitement anticoagulant en raison d’une autre pathologie (troubles du rythme cardiaque, antécédents d’embolie pulmonaire, autre prothèse cardiaque mécanique déjà implantée…) recevront plus volontiers une prothèse mécanique qu’une bioprothèse.

On voit ainsi que si l’âge, la possibilité de suivre et de contrôler un traitement anticoagulant, le désir du patient correctement informé sont les facteurs principaux du choix d’une prothèse cardiaque, au final, ce choix doit être l’objet d’une discussion entre le patient, le cardiologue et le chirurgien.

http://www.chirurgiecardiaquejacquescartier.com/bioprothese-ou-prothese-mecanique/

Chaque cas étant différent, seul le médecin de votre sœur, connaissant son dossier médical et l’ayant examinée, sera en mesure de l’accompagner au mieux dans le choix de ses prothèses.

Nous espérons que ces éléments d’information aideront votre sœur à enrichir le dialogue avec les médecins et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions