Questions-santé 2020 - juillet

Anticorps et maladie auto-immune

Question

Bonjour, Des anticorps anti-nucléaires et double brin élevés peuvent-ils être en rapport avec une maladie cœliaque sous régime, j'ai également une maladie de Biermer. J'ai également de l'urticaire et des douleurs articulaires. Bien cordialement.


Réponse

Bonjour,

Votre médecin vous a prescrit des examens médicaux qui ont révélé la présence d’anticorps anti-nucléaires.  Vous souffrez de différentes pathologies et souhaitez savoir s’il y a un lien.

Afin de vous donner des précisions sur les anticorps anti-nucléaires, nous vous proposons la FAQ que nous avons réalisée à ce propos et attirons votre attention sur les paragraphes suivants :

Que signifie la présence d’anticorps anti-nucléaires ?
Un résultat positif peut indiquer la présence d'une maladie auto-immune. Le biologiste effectue alors d'autres tests plus spécifiques comme la recherche d’anticorps anti-ADN natif et  anti-Sm précisant le LED, anti-SSA et anti-SSB précisant le syndrome de Gougerot Sjögren, anti-centromère pour la sclérodermie localisée, anti-Scl70 pour la sclérodermie systémique (plus sévère).
Un test AAN positif peut aussi indiquer que le patient présente un lupus médicamenteux induit. Cette situation s’observe lorsque l’organisme synthétise des anticorps dirigés contre des composants de la double hélice d’ADN appelés histones. La recherche d’anticorps anti-histone peut être utilisée pour étayer le diagnostic de lupus induit.
Un résultat AAN positif peut également être retrouvé chez les patients avec une maladie de Raynaud, une arthrite chronique juvénile, ou un syndrome des anti-phospholipides. Le médecin doit tenir compte des symptômes cliniques et de l'histoire clinique pour le diagnostic différentiel.
Le seuil de positivité des AAN augmente avec l’âge.

Un résultat AAN négatif chez un patient rend le diagnostic de LED peu probable. Toutefois, en raison de l’évolution des maladies auto-immunes au cours du temps, il peut être utile de répéter la recherche d’AAN si les signes cliniques persistent.
http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-nucl-aires.html?tab

Un résultat positif est-il forcement le signe d’une pathologie ?

Un résultat AAN positif signifie que vous avez une concentration supérieure aux valeurs usuelles
, cette augmentation peut être liée à une maladie auto-immune ou à une autre maladie, ce sont les critères cliniques qui aident à qualifier la maladie. Cependant, vous pouvez être en parfaite santé et avoir une concentration supérieure aux valeurs usuelles, en particulier quand on avance en âge ou lors d’une infection. Même chez les personnes atteintes de lupus, ces résultats peuvent varier considérablement en fonction des individus - pour une concentration donnée d’AAN, une personne peut ne présenter aucun symptôme, tandis qu'une autre peut avoir des signes cliniques très sévères. Votre médecin peut avoir besoin de suivre au cours du temps vos résultats d’AAN et l’évolution de la gravité de vos symptômes afin de faire un diagnostic correct. Ce délai supplémentaire peut également permettre à votre médecin d'éliminer d'autres étiologies possibles de vos symptômes. Dans chaque cas, le contrôle d’un résultat positif en AAN est obligatoire, le diagnostic de maladie auto-immune, rarement immédiat, se fait après un suivi qui peut durer plusieurs années.
http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-nucl-aires.html?tab=5

<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante une-question-en-sante questions-frequentes mon-medecin-ma-prescrit-un-dosage-des-anticorpsimmunoglobulines-je-souhaite-comprendre-les-resultats>

www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/mon-medecin-ma-prescrit-un-dosage-des-anticorpsimmunoglobulines-je-souhaite-comprendre-les-resultats/

En complément, voici les informations du site d’information médicale Labtestsonline sur la présence d’anticorps anti-ADN double brin :

Que signifie le résultat du test ?
Les résultats d'un test anticorps anti- ADN double brin sont généralement considérés conjointement avec l'histoire médicale du patient, les signes et les symptômes, ainsi que l’ensemble des résultats des tests immunologiques.
Un niveau élevé d'anticorps anti -ADN natif est fortement associé au LED et est souvent augmenté de façon significative pendant ou juste avant une poussée. Si l'anticorps anti- ADN double brin est positif et que la personne testée présente des signes cliniques évoquant un LED, alors il y a une forte probabilité de confirmer un LED. Cela est particulièrement vrai si une recherche d'anticorps anti - Sm est également positive.
Un titre d'anticorps anti-ADN très faible est considéré comme négatif, mais n'exclut pas un diagnostic de LED. Environ 50 à 60% des LED ont des anticorps anti- ADN double brin positifs. Des niveaux bas à modérés d’auto-anticorps peuvent être vus avec d'autres maladies auto-immunes, telles que le syndrome de Gougerot-Sjögren et la connectivite mixte (syndrome de Sharp).
De nombreux laboratoires utilisent un test de quantification des anticorps anti- ADN double brin par ELISA (dosage immuno-enzymatique), un test très sensible et fiable.
Néanmoins la technique de référence reste le test de Farr (technique radio-immunologique) mais réservée à certains laboratoires spécialisés, tout comme l’immunofluorescence indirecte sur Crithidia luciliae (parasite flagellé dont le kinétoplaste devient fluorescent en présence d'Ac anti ADN).

http://www.labtestsonline.fr/tests/anticorps-anti-adndb.html?tab=3#:~:text=La%20recherche%20des%20anticorps%20anti,signes%20cliniques%20sugg%C3%A9rant%20un%20LED.

Vous précisez souffrir de différentes pathologies. A titre d’information générale, voici les informations que nous avons trouvées sur chacune d’entre-elles :
Le site de la Société nationale française de gastro-entérologie propose un dossier complet sur la maladie coeliaque :

L’amélioration des symptômes digestifs suite à la suppression des aliments contenant du gluten n’est pas obligatoirement synonyme de maladie cœliaque, aussi appelée intolérance au gluten. Celle-ci est une maladie auto-immune potentiellement grave, exigeant l’éviction du gluten à vie. Elle est sous-diagnostiquée, de nombreuses formes étant peu ou asymptomatiques. […]
Les examens
Faire parler les anticorps anti-tranglutaminases
Pour poser le diagnostic de maladie cœliaque, le dosage dans le sang d’un anticorps spécifique de la maladie, à savoir l’anticorps immunoglobuline A (IgA) anti-transglutaminase est le test de choix, rarement pris en défaut
.
Les personnes adultes dont le test sérologique est positif mais également les rares malades cœliaques ayant des anticorps négatifs doivent être orientées vers un hépato-gastroentérologue pour la réalisation de biopsies de la muqueuse du duodénum par endoscopie digestive haute. Ceci afin de confirmer le diagnostic grâce à la visualisation de l’atrophie des villosités, totale ou partielle ainsi que la prolifération de lymphocytes (cellule du système immunitaire intervenant dans la défense de l’organisme).
Le diagnostic de maladie cœliaque de l'enfant peut être porté sans réalisation de biopsies, si les symptômes sont typiques et si les taux sanguins d'anticorps sont très élevés. […]

https://www.snfge.org/content/maladie-coeliaque

Concernant la maladie de Biermer, le site d’information médicale DocteurClic précise :

Anémie de Biermer
Définition
Anémie due à une anomalie d'absorption de la vitamine B12 dans l'estomac.

  • C'est une anémie extrêmement rare (1 cas sur 1 million).

  • On en guérit grâce à un traitement à vie par la vitamine B12. 
    […]

Le diagnostic
Le diagnostic de l'anémie repose sur la numération formule sanguine qui met en évidence la diminution des globules rouges. Celui de la maladie de Biermer proprement dite repose sur :

  • Le myélogramme qui dénombre la présence anormale de mégalocytes (globules rouges dont la taille est supérieure à la normale, c'est à dire supérieure à 100 microns cubes).
  • Le dosage dans le sang de la vitamine B12 qui met en évidence une baisse de son taux sanguin.
  • La fibroscopie , permet d'observer directement la paroi de l'estomac et de confirmer l'atrophie de ses cellules. Par ailleurs les prélèvements mettent en évidence l'absence d'acide chlorhydrique et de facteur intrinsèque.
  • C'est surtout le tests de Schilling , qui fait le diagnostic : il permet de savoir si le défaut d'absorption de vitamine B 12 est dû ou non à un manque de facteur intrinsèque fabriqué par la muqueuse de l'estomac.

L'évolution
Bien traitée, au prix d'injections de vitamine B12, l'anémie se stabilise et les signes disparaissent.

https://www.docteurclic.com/maladie/anemie-de-biermer.aspx

Enfin, au sujet de l’urticaire, nous vous proposons la lecture d’un article du site de l’Assurance maladie :

Reconnaître l’urticaire
L’urticaire est une éruption qui se manifeste par des plaques rouges en relief sur la peau, souvent associées à des démangeaisons. En général, les crises sont brèves et isolées. Néanmoins, l’urticaire peut devenir chronique. La réaction est provoquée par l’activation d’une cellule immunitaire : le mastocyte.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/urticaire/reconnaitre-urticaire

En tant que documentalistes, nous ne sommes pas en mesure d’interpréter vos résultats d’examen. Seul un médecin, vous ayant examiné et connaissant vos antécédents médicaux sera en mesure de vous expliquer l’origine de ces anticorps.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Question-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions