Questions-santé 2020 - juillet

Rhésus négatif avec fausse couche en mars et injection tardive d’immunoglobuline anti D

Question

Bonjour, je suis enceinte de 4 semaines et je suis de Rhésus O négatif et mon mari de rhésus positif En mars j’ai fait une fausse couche, et on ne m’a fait l’injection d’immunoglobuline anti D que 2 semaines après ma fausse couche. Dois-je en faire une autre maintenant pour être sûre, ou celle que j’ai reçue fait encore son effet et donc l’embryon est hors de danger par rapport aux anticorps ? Merci.


Réponse

Bonjour,

De rhésus négatif, vous avez fait une fausse couche et l’injection de sérum anti D a été faite tardivement. Vous souhaitez savoir si elle a agi correctement ou si vous devez avoir une autre injection maintenant que vous êtes enceinte.

Le site Perinat France (association regroupant des professionnels de la périnatalité) explique :

- Que faut-il donc faire, en résumé ?
Vous êtes de rhésus négatif. Voici les précautions à prendre :

-
il est utile de vérifier que vous n'êtes pas déjà porteuse d'agglutinines irrégulières (vous auriez pu le devenir à l'occasion d'une fausse couche passée inaperçue). La législation française conseille d'ailleurs de faire lors de l'examen prénuptial, un groupe sanguin avec recherche d'agglutinines irrégulières.
- au début de toute grossesse
, il faut refaire une recherche d'agglutinines irrégulières (et par prudence répéter cet examen en cours de grossesse).
- après chaque accouchement
, la femme doit subir une injection de sérum anti-D. Cette injection est également obligatoire après chaque fausse couche et après chaque IVG.
Moyennant ces précautions simples, vous ne développerez jamais d'immunisation foeto-maternelle, et vos enfants seront indemnes d'anémie hémolytique.
- Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?
Une femme de rhésus négatif peut être porteuse d'agglutinines irrégulières (elle a pu s'immuniser lors d'une fausse couche ou d'une IVG après laquelle l'injection de sérum anti D n'a pas été faite). Pas de panique. La grossesse devra être surveillée, et un traitement entrepris pour réduire le risque de destruction des globules du foetus. L'efficacité de ce traitement est conditionnée par la précocité du diagnostic : c'est dès le début de la grossesse que les agglutinines irrégulières doivent être repérées

https://www.perinat-france.org/article/lincompatibilit%C3%A9-rh%C3%A9sus-entre-p%C3%A8re-et-m%C3%A8re

En tant que documentalistes, nous ne pouvons vous répondre sur le délai maximal de l’injection après une fausse couche. Nous vous conseillons d’interroger le médecin qui vous suit pour votre grossesse afin qu’il puisse vous apporter une réponse adaptée à votre situation et vous prescrire la recherche d’agglutinines irrégulières pour vous donner si besoin un traitement de substitution.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
<link fr au-programme lieux-ressources cite-de-la-sante questions-sante _blank>
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)



Retour à la liste des questions