Questions-santé 2020 - décembre

Lait : bienfait ou danger

Question

J'entends de tout au sujet du lait. D'un côté, ceux pour lesquels le lait est indispensable pour le corps humain tandis que d'autres affirment qu'il est néfaste. Qu'en pensez-vous ? Merci.


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si le lait est un aliment bénéfique pour la santé ou au contraire représente un danger.

Comme vous le soulignez, la question est sujette à polémique et ne fait pas le consensus.  En tant que documentalistes, nous ne pouvons vous donner un avis mais nous allons vous soumettre différents documents proposant des approches diverses afin de vous aider à vous faire votre propre opinion.

1. Le lait : bénéfique à la santé :

Le site Manger bouger, géré par Santé publique France, attire votre attention sur la définition d’un produit laitier :

Les produits laitiers (lait, yaourts, fromage et fromage blanc) : 2 par jour pour les adultes
2 produits laitiers par jour, c’est par exemple un yaourt nature et un morceau de fromage ou du fromage râpé sur les pâtes, gratins et quiches… Pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées, c’est 3 ou 4 produits laitiers qu’il est recommandé de consommer.
[…]
Attention aux faux-amis !
La crème fraîche et le beurre sont issus du lait mais ils sont riches en graisses et pauvres en calcium.  Ce sont donc des aliments dont il est recommandé de limiter la consommation.
Les desserts lactés (crèmes desserts, flans) ne sont pas non plus comptés dans les produits laitiers, ils contiennent en général trop peu de lait (donc très peu de calcium) et sont souvent très sucrés.

https://www.mangerbouger.fr/Les-recommandations/Aller-vers/Les-produits-laitiers-lait-yaourts-fromage-et-fromage-blanc

Ce même site apporte des préconisations sur les produits laitiers :

La recommandation : 2 produits laitiers par jour parmi fromage, lait, fromage blanc, yaourt en variant autant que possible.
Caractéristiques et intérêts nutritionnels

  • Les produits laitiers d’une façon générale sont de forts contributeurs de calcium dans la population française. Toutefois, les fromages présentent une grande diversité de teneurs en calcium.
  • Hormis les produits laitiers, certains légumes-feuilles et choux, les fruits secs et quelques eaux minérales sont également des sources non négligeables de calcium.
  • Le calcium est le minéral le plus abondant du corps humain, soit 1 à 1,2 kg environ chez l’adulte. 99% de ce calcium contribue à la formation et à la solidité des os et des dents. Le calcium non osseux, malgré sa faible part (1%), intervient dans de multiples fonctions indispensables à l’organisme : coagulation sanguine, contraction musculaire, conduction nerveuse, libération d’hormones…

Prévention des maladies  [1]
Selon le rapport de l’Anses,

  • La consommation de lait diminue le risque de cancer colorectal. L’analyse de la relation dose-effet a montré une relation non linéaire avec une réduction de risque plus prononcée, de l’ordre de 10 %, pour les consommations de lait au-delà de 200 g/j.
  • En revanche, en ce qui concerne les cancers de la prostate, les données suggèrent une augmentation du risque pour le lait à faible teneur en matière grasse (environ 1 %) ; une augmentation du risque de 6 % est rapportée pour chaque consommation supplémentaire de 200 g/j.
  • L’association entre la consommation de produits laitiers, globalement ou par type, et le risque de maladie est moins étayée, et plus difficile à étudier étant donnée notamment la diversité de ce groupe alimentaire. De plus, les types de produits inclus dans ce groupe, ainsi que leur composition nutritionnelle, diffèrent selon les pays (et donc selon les études).
  • Malgré ces limites, il apparaît que la consommation totale de produits laitiers (dont le lait) diminue probablement le risque de diabète de type 2, avec une diminution du risque de l’ordre de 5 à 10 % pour chaque augmentation de 400 g/j de produits laitiers. En ce qui concerne les types de produits laitiers, la relation semble mieux démontrée pour les yaourts, le fromage, et les produits laitiers à teneur réduite en matière grasse.
  • La consommation totale de produits laitiers pourrait par ailleurs diminuer le risque de MCV [maladie cardio-vasculaires] (réduction de risque de l’ordre de 10-20 % pour les plus forts consommateurs de divers produits laitiers).
  • En revanche, la consommation totale de produits laitiers est associée à une augmentation du risque des cancers de la prostate (tout stade) (augmentation du risque de 7 % pour chaque augmentation de 400 g/j de produits laitiers et de 9 % pour chaque augmentation de 50 g/j de fromage). Les données sont limitées en particulier car aucune association n’est mise en évidence lorsque les résultats sont analysés selon le stade du cancer.
  • En ce qui concerne le risque de fracture osseuse, le groupe de travail de l’Anses n’a pas permis de conclure quant aux potentielles relations entre la consommation totale de produits laitiers et le risque de fracture sur la base du petit nombre d’études disponibles publiées entre 2009 et 2013.

[…]

https://www.mangerbouger.fr/pro/sante/alimentation-19/nouvelles-recommandations-adultes/rubrique-test/g-les-produits-laitiers.html

Voici le lien vers le rapport de l’ANSES cité dans l’article ci-dessus : Actualisation des repères du PNNS : étude des relations entre consommation de groupes d’aliments et risque de maladies chroniques non transmissibles : Rapport d’expertise collective (novembre 2016)
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012SA0103Ra-3.pdf

L’apport du lait semble donc préconisé dans la prévention de certaines pathologies comme l’ostéoporose. C’est ce qu’indique un article de la Revue du rhumatisme 83(2016)334–340 : Ostéoporose : avec ou sans lait ? / Patrice Fardellone, Alice Séjourné, Hubert Blain, Bernard Cortet, Thierry Thomas, le comité scientifique du GRIO [Groupe de Recherche et d'Information sur les Ostéoporoses.]

Conclusion
Cette polémique sur le lait de vache et les fractures est à replacer dans l’atmosphère de méfiance qui s’installe à l’égard de la science, des technologies et bien sûr des industries qui les utilisent. Comme le dit Léon Guéguen ancien chercheur à l’Inra : «À ceux qui, de plus en plus nombreux, arguent du fait que l’organisme humain n’est pas adapté à une forte consommation de calcium, d’une part, parce que l’accès au lait ne date que de quelques milliers d’années et, d’autre part, parce que le lait de vache n’est pas destiné à l’homme, seule espèce animale qui continue de boire du lait après le sevrage, il est facile de répondre que la plupart de nos aliments actuels n’étaient pas consommés par nos ancêtres préhistoriques et qu’aucune autre espèce n’a su domestiquer et appris à traire les vaches!». En l’état actuel de nos connaissances scientifiques, il n’existe pas d’argument incontestable justifiant qu’on se passe d’un aliment aussi largement consommé que le lait de vache alors que les apports en calcium sont fréquemment inférieurs aux recommandations, notamment dans les populations les plus exposée aux fractures ostéoporotiques.

http://www.grio.org/documents/page240/osteoporose-avec-ou-sans-lait.pdf

L’ Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) indique qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour accuser le lait de favoriser l’origine de certains cancers : Facteurs de croissance du lait et des produits laitiers: l'Anses publie son avis concernant leur impact sur le risque de développement de cancer (04/05/12)

[…]
L'Anses estime donc que si de l'IGF-1 d'origine laitière rejoint la circulation sanguine, cette quantité est faible par rapport aux quantités circulantes d'IGF-1 produites naturellement par l'organisme.
Sur cette base, l'Agence considère que la contribution de l'IGF-1 d'origine laitière au risque de cancers, si elle existe, serait faible.[…]

https://www.anses.fr/fr/content/facteurs-de-croissance-du-lait-et-des-produits-laitiers-lanses-publie-son-avis-concernant
Étude des liens entre facteurs de croissance, consommation de lait et de produits laitiers et cancers : avis de l’ANSES, rapport d’expertise collective. (avril 2012)
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2009sa0261Ra.pdf

2. Le lait : danger pour votre santé

Le site la nutrition.fr, revue sur la nutrition propose un dossier au titre sans ambiguïté : Comment le lait perturbe votre métabolisme (Publié le 06/08/2013 Mis à jour le 10/03/2017)

Le lait active des facteurs de croissance et favorise la prolifération cellulaire en envoyant des signaux métaboliques aux cellules.  […]

https://www.lanutrition.fr/les-news/comment-le-lait-perturbe-votre-metabolisme

3. Des documents abordant les 2 points de vue de ce sujet polémique

Le site canadien Passeport santé propose : La Grande Enquête : le lait, bon ou mauvais pour la santé ?

A l'occasion de sa première Grande Enquête, PasseportSanté aborde un sujet polémique depuis de nombreuses années. Aliment-santé par excellence pour certains, poison insidieux pour d'autres : le lait n'en finit plus d'alimenter les débats. Pour tenter d'y voir plus clair, nous avons interrogé 4 professionnels de la santé aux avis radicalement opposés.

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=grande-enquete-le-lait

Une émission de RFI fait le point avec des interlocuteurs au point de vue différent : Le lait (décembre 2012)

Longtemps conseillé par les autorités sanitaires pour favoriser la croissance osseuse, le lait est remis en cause par certains ! En effet, depuis quelques années, des médecins et journalistes remettent en questions les effets bénéfiques des produits laitiers. Pis, on l’accuse de provoquer des allergies, des rhinites, voire des cancers ! Qui dit vrai ? Est-il dangereux de boire du lait ? Ou au contraire est-ce bon pour la santé ? Ces questions font débat... »
Dr Jean Michel Lecerf, Chef du Service de Nutrition, à l’Institut Pasteur de Lille
Thierry Souccar, journaliste scientifique, éditeur d'ouvrages sur les thèmes de la santé, la longévité et la nutrition et auteur de « Lait, Mensonges et Propagande », aux éditions Thierry Souccar.
Dr Carol Vachon, Consultant en nutrition, Québec www.bonlait.com

 https://www.rfi.fr/fr/emission/20121221-1-le-lait

Enfin le dossier des Décodeurs du Monde, (équipe de journalistes tournés vers la vérification factuelle) présente une bonne synthèse des différents points de vue : Le lait est-il bon pour la santé ? / Ania Nussbaum. - Publié le 12 février 2015 - Mis à jour le 06 octobre 2017

Les ventes de lait ont baissé de presque 20 % entre 2003 et 2016, alors que cette boisson est parfois accusée de provoquer des pathologies et des troubles de la digestion. [...]

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/02/12/faut-il-boire-du-lait_4574590_4355770.html

Nous espérons que ces éléments d’information vous permettront de vous faire une opinion sur ce sujet qui comme vous pouvez le voir ne fait pas consensus.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé   
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/



Retour à la liste des questions