Questions-santé 2020 - décembre

Rythmes du sommeil

Question

Peut-on modifier son rythme de sommeil ? (et par exemple dormir 4h tous les 8h ?)


Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si l’on peut modifier son rythme de sommeil.

A titre d’information générale sur le sommeil, nous vous proposons de consulter le site de notre partenaire, le réseau Morphée qui explique que nous n’avons pas tous  les mêmes besoins : il y a des petits dormeurs et des gros dormeurs : Courts et longs dormeurs (Contenu publié le : 5 janvier 2009 et modifié le: 23 novembre 2020) :

La durée idéale du sommeil est extrêmement variable d’un individu à l’autre. Certains sont de longs dormeurs avec des besoins de sommeil de 9 heures ou plus (jusqu’à 12h par nuit !), d’autres sont des courts dormeurs ayant besoin de moins de 6 heures. Le record dans ce domaine est détenu par un Australien qui dort 3h30 par nuit. Finalement, la durée de sommeil dont on a besoin est celle avec laquelle on fonctionne bien le lendemain. À vous de trouver la vôtre.
Vous avez besoin de peu de sommeil si :

  • Vous êtes relativement en forme après une nuit où vous n’avez dormi que 3 h,
  • en vacances, vous ne dormez pas beaucoup plus que pendant l’année,
  • dormir 8 heures est votre durée de sommeil maximale,
  • vous n’aimez pas traîner au lit une fois réveillé.

[…]

https://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/quel-dormeur/court-long

On voit donc que « Chaque personne a son rythme propre de sommeil avec ses besoins, ses horaires, ses habitudes.

Néanmoins, le sommeil doit s’adapter aux obligations que nous avons tous à subir : horaires de travail contraignants, rythme des enfants, du conjoint. Il arrive également, bien que nos horloges biologiques nous indiquent qu’il est temps d’aller se coucher, que nous restions éveillés car nous sommes avec des amis et la soirée est sympathique.
Chacun trouve ainsi un compromis entre son rythme de sommeil et l’organisation de sa vie. Mais il est très important de bien se connaître pour ne pas malmener son sommeil. […]

https://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/lorganisation-du-sommeil

Lorsque l’on modifie son rythme de sommeil pour des raisons diverses, cela n’est pas sans conséquences comme l’indique cet article du Manuel Mercks : Troubles du rythme circadien / Richard J. Schwab (University of Pennsylvania, Division of Sleep Medicine) (Dernière révision totale mai 2019)

[…]
Symptômes
Étant donné que les personnes ne peuvent pas dormir lorsqu’elles en ont besoin, elles peuvent être somnolentes pendant la journée et avoir des difficultés à se concentrer, à penser clairement et à accomplir leurs activités habituelles. Elles peuvent consommer trop d’alcool, de somnifères et de stimulants dans le but de dormir ou de rester éveillées. […]

https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-du-cerveau,-de-la-moelle-%C3%A9pini%C3%A8re-et-des-nerfs/troubles-du-sommeil/troubles-du-rythme-circadien

Dans certaines circonstances, des personnes arrivent à modifier considérablement mais pour une durée limitée, leur rythme de sommeil. Le Cenas, centre suisse sur le sommeil, explique :

Une rigueur requise par ce type de sommeil.
Lorsque l’activité professionnelle impose de ne peu ou pas dormir, la plus efficace des tactiques consiste à morceler son sommeil plutôt que de chercher à s’en passer, notamment au-delà de 40 heures sans sommeil. Pour tenir plusieurs semaines, les navigateurs doivent abandonner le rythme dit monophasique pour un sommeil polyphasique. Le sommeil fractionné ou polyphasique est un mode de repos par lequel un individu répartit son sommeil en plusieurs phases de sieste au cours d’une journée. Dès 2002, la navigatrice Ellen McArthur est la première à suivre en temps réel ses cycles d’éveil et de sommeil pendant ses courses en solitaire, afin d’identifier les périodes propices à un sommeil efficace. De fait, bien réglé, chaque cycle de sommeil permet d’alterner phases de sommeil superficiel, de sommeil profond et de sommeil paradoxal, indispensables pour la récupération physique et psychique.
A durée équivalente, la qualité d’un sommeil fractionné ne sera jamais celle d’un sommeil nocturne monophasique car l’homme est biologiquement programmé pour dormir la nuit. Bien qu’il soit réparateur, le sommeil polyphasique doit être réservé à des périodes limitées car il peut être à l’origine d’une fragilisation de l’immunité et d’un état dépressif. Lorsque la privation de sommeil est une contrainte, seul un entrainement spécifique et un suivi médical permettent d’atténuer ses conséquences.

https://www.cenas.ch/blog-du-sommeil/sommeil-fractionne-methode-developpee-navigateurs-militaires/

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé      
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/



Retour à la liste des questions