Questions-santé 2021 - juillet

Lipase

Question

Bonjour. Mon taux de lipase est de 67U/L, mais je ne ressens aucune douleur abdominale. Sur mon ordonnance, l'intervalle de référence est de (13-60)O0.


Réponse

Bonjour,

Vous nous soumettez vos résultats d’analyse sanguine qui indiquent un taux de lipase légèrement au-dessus de la norme. Vous sollicitez notre avis.

Nous vous remercions de votre confiance mais Questions-santé est un service animé par des documentalistes et ne peut donc interpréter les examens médicaux quels qu’ils soient. Nous pouvons en revanche vous donner des informations documentaires d’ordre général.

Nous vous proposons de lire le paragraphe consacré à l’interprétation des résultats concernant le taux de lipase, sur le site LabtestsOnline, spécialisé dans les examens de laboratoire :

Comment interpréter son résultat ?
En cas de pancréatite aiguë, la concentration de lipase sanguine augmente souvent de 4 à 10 fois plus que la valeur de référence haute (parfois appelée limite haute de normalité). Cette augmentation survient 4 à 8 heures après la souffrance pancréatique aiguë, avec un pic dans les 24 à 48 heures qui suivent. Quand cette souffrance disparaît, à la suite d’un traitement adéquat, la lipase sanguine revient à la normale en 5 à 15 jours.

La lipasémie augmente dans diverses autres situations : les pancréatites chroniques, les lithiases pancréatiques (obstruction du canal pancréatique), en présence d’un kyste du pancréas, d’un cancer pancréatique, d’ulcère perforé dans le pancréas, de cholécystite (affections des voies biliaires), d’éthylisme chronique (avec ou sans pancréatite chronique), de divers autres syndromes douloureux abdominaux (occlusions du grêle, infarctus mésentérique, péritonites, maladie de Crohn ou autres colites ulcératives, etc), de complications de la chirurgie ou de l’endoscopie abdominale. La lipase sanguine peut augmenter aussi lors d’administration de médicaments capables de provoquer un spasme du sphincter d’Oddi (par exemple les médicaments opaciés tels que la morphine ou la codéine ou les médicaments cholinergiques ou certains anesthésiques). Les patients HIV+ présentent plus souvent des pancréatites aiguës ou chroniques que les sujets sains, par divers mécanismes, notamment les traitements médicamenteux plus fréquents, les infections virales hépatiques plus fréquentes ou encore les infections à cryptosporidium plus fréquentes également.

Les valeurs de référence de la lipase varient selon les laboratoires car elles dépendent des techniques de mesure.

Une diminution de lipase peut indiquer un endommagement permanent des cellules pancréatiques qui produisent la lipase.

http://www.labtestsonline.fr/tests/Lipase.html?tab=3

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et permettront d’enrichir le dialogue avec votre médecin.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

 



Retour à la liste des questions